Accueil > Cinquante-deux grands chorégraphes du XXème siècle

Critiques / Livres, CD, DVD

Cinquante-deux grands chorégraphes du XXème siècle

par Yves Bourgade

Gérard Mannoni en brosse le portrait

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Après avoir livré un ouvrage consacré aux grandes étoiles de la danse du XXe siècle, Gérard Mannoni publie cet automne 2015 une nouvelle somme, riche d’une expérience vécue : « Les grands chorégraphes du XXe siècle », dans la collection des « Grands interprètes », chez Buchet-Chastel.
Le principe de cette série, forte déjà de six titres évoquant des artistes de la musique, du chant et de la danse, est de confier la rédaction des titres à des journalistes critiques qui ont entendu, vu, et parfois connus personnellement les personnalités dont ils brossent le portrait. Ainsi Richard Martet pour les chanteurs lyriques hommes et femmes, ou Alain Lompech pour les pianistes.
En ce qui concerne Gérard Mannoni, celui-ci est critique musical et chorégraphique depuis plus de quarante ans. Il a suivi longtemps l’actualité au jour le jour la musique, l’opéra et la danse, pour une publication comme Le Quotidien de Paris, ainsi que pour France Culture et France Musique. C’est dire qu’il a pu se familiariser aux créations de pratiquement tous les 52 chorégraphes traités dans son livre. 21 de ces créateurs sont encore vivants, le plus vieux étant le Russe Youri Grigorovitch, né en 1927, et les deux plus jeunes le Belge Wim Vandekeybus et l’Allemande Sasha Waltz, nés en 1963. On retrouvera naturellement des personnalités incontestables comme l’Américaine Martha Graham (1894-1991), l’Allemande Pina Bausch (1940-2009) et les Français Roland Petit (1924-2011) et Maurice Béjart (1927-2007), dont les photos figurent sur la couverture du livre.
Ce qui a primé dans son choix, explique-t-il dans son avant-propos, c’est leur « apport à l’histoire de la danse » et alors, ajoute-t-il, « on distingue aisément ceux dont on peut dire qu’il y a un avant et un après leur passage ».
Son livre (comme tous les titres de la collection) n’est pas un dictionnaire : les chorégraphes y sont évoqués chronologiquement et représentés par une photo. L’ouvrage s’ouvre sur les premières manifestations de la modernité telle qu’elle s’est exprimée dans la diversité au XXe siècle : aux Etats-Unis avec Ruth Saint Denis et Ted Shawn, nés respectivement en 1879 et 1891, en Russie avec Michel Fokine né en 1880 et en Allemagne avec Mary Wigman née en 1886. On le referme sur des créateurs dont certains, peut–on dire, assurent le passage aux années 200O par leur aptitude à renouveler et dynamiser leur art.
Son propos sans jargon au long duquel se dessine les phases de l’évolution de la danse au XXème siècle, est souvent étayé par des témoignages d’interprètes des chorégraphes évoqués et par des citations de confrères critiques, ce qui le rend vivant et attrayant pour le lecteur.

- « Les grands chorégraphes du XXe siècle » de Gérard Mannoni, 397 pages, 23 €.
rappel : dans la même collection : « Les grandes étoiles du XXe siècle »

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.