Accueil > Beaucoup de bruit pour rien-compagnie 26000 couverts

Critiques / Théâtre

Beaucoup de bruit pour rien-compagnie 26000 couverts

par Corinne Denailles

Portrait chinois

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Les amateurs de théâtre de rue connaissent la compagnie dijonnaise des 26 000 couverts depuis les années 1990. Philippe Nicole et Pascal Rome avaient alors mis en commun leurs rêves de ce qu’on pourrait appeler un théâtre alternatif, utopique, qui interroge avec sérieux les codes de représentation en empruntant les modes les plus décalés. La rencontre étant le maître mot de leur démarche, ils ont choisi la rue comme terrain d’expression et de jeu. Avec eux, c’est l’imagination au pouvoir, mais jamais dans un acte gratuit. Ils bousculent joyeusement la routine quotidienne, réveillent les esprits anesthésiés, formatés. Ils interpellent le spectateur, le titille jusqu’à le conduire à rompre avec l’attitude pépère de voyeur-consommateur pour regarder le monde d’un œil neuf et curieux. À force de provocations loufoques, leur esprit définitivement farceur et insolent nous pousse au rire comme on pousse au crime. Depuis une quinzaine d’années, on peut les voir évidemment dans les festivals de théâtre de rue aux côtés de quelques autres du même acabit comme les 36 du mois, Générik vapeur, Royal de luxe, le Théâtre de l’unité de Hervée Delafon et Jacques Livchine (qui participe à Beaucoup de bruit pour rien) et bien d’autres. Les 26 000 couverts investissent aussi n’importe quel lieu public, du gymnase au marché ou supermarché, centre d’art, usines désaffectées, places de village.

«  Nous sommes faits de l’étoffe des rêves  » (Shakespeare, La Tempête)

Toujours là où on ne les attend, ils proposent cette fois une lecture totalement innovante de la comédie de Shakespeare, et pire encore... C’est donc la première fois que la compagnie s’attaque à du vrai théâtre, et tant qu’à faire, ils ont choisi le maître des maîtres. Mais ils ont plus d’un tour dans leur sac. Habiles poseurs de bombes à retardement, funambules sur le fil de l’illusion, ils jouent en virtuose de la digression absolue, de l’art du détournement. On peut se douter qu’ils ne risquent pas d’aborder la comédie élisabéthaine sur le mode de la Royal Shakespeare Company. Certes, ils sont menteurs au 26000e degré, mystificateurs de toute façon, mais ils font mieux que raconter l’histoire à leur manière, ils nous livrent un portrait chinois du grand William d’une formidable fidélité, tout en donnant l’impression de parler de tout à fait autre chose. Mettant habilement le « spectacteur » dans le coup à son insu, ils portent un regard critique aiguisé sur les conventions théâtrales et la manière dont elles nous enferment en faisant exploser les cadres de scène pour libérer l’esprit des lieux. Il suffit d’aller visiter leur site internet pour prendre la mesure de l’esprit qui anime cette compagnie toujours en embuscade pour tordre le cou aux préjugés, mettre leur grain de sel dans tous les potages, allumer des feux de camp, de joie ou de bengale. S’ils font beaucoup de bruit, c’est pour notre plus grand plaisir.

Beaucoup de bruit pour rien, une création de la compagnie 26 000 couverts. Au théâtre Paris-Villette jusqu’au 15 septembre à 20h, samedi 16h et 20h. Tél : 01 40 03 72 23.
www.theatre-paris-villette.com
calendrier de tournée sur le site de la compagnie : www.26000couverts.org

Crédit photo : 26000 couverts

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

11 Messages

  • Une honte ! Un scandale ! A éviter absolument ou à vous dégouter du theatre ! Vraiment inadmissible et aucun respect pour le public.

    repondre message

    • Beaucoup de bruit pour rien-compagnie 26000 couverts 13 juin 2012 23:00, par Le rouge

      Un manque d’ouverture certain ! Car la pièce est superbement bien mené et nous emmène hors des chemin classique et conformiste. Une vrai partie de plaisir, ou le théâtre s’immisce jusqu’à notre confortable siège de spectateur sans même sans rendre compte !

      repondre message

  • Beaucoup de bruit pour rien-compagnie 26000 couverts 4 août 2011 16:09, par sefiane

    Une merveille, une délectation, quand le spectacle oblige le spectateur à s’interroger sur lui-même, dans un grand éclat de rire !

    repondre message

  • que du bonheur ! formidable !

    repondre message

  • Le spectacle présenté ne correspond pas du tout à l’œuvre de SHAKESPEARE, mais à un spectacle de rue improvisé par la troupe !
    Nous nous sommes retrouvé à les regarder improviser un spectacle à l’arrière du théâtre de Toulon (Dans une coure, certains assis par terre, d’autre debout).
    Les membre de la troupe ont un tallent certain, mais il me semble honteux de faire croire aux spectateurs qu’ils viennent voir un SHAKESPEARE ... Ils auraient pu laisser le nom du spectacle en blanc plutôt que d’attirer du monde comme ça !

    repondre message

  • Beaucoup de bruit pour rien-compagnie 26000 couverts 22 juin 2012 13:12, par framboise

    toulon théâtre liberté le 20 juin 2012
    que du bonheur ce soir là, un spectacle euphorisant , bien plus proche du théâtre de Shakespeare que des mises en scène antérieures même si le texte n’était pas celui que l’on s’attendait à entendre .
    merci aux acteurs de la troupe de nous avoir régalés et bravo au théâtre liberté d’avoir sélectionné ce spectacle pour cette première saison .

    repondre message

  • Beaucoup de bruit pour rien-compagnie 26000 couverts 7 octobre 2012 10:00, par Stéphane

    Même punition, sous la pluie à Antony un soir d’automne. Il y a clairement tromperie sur la marchandise et un manque total de respect pour le public ! Manque de respect assumé jusqu’en dans l’affiche et le programme. Des escrocs.

    repondre message

  • Beaucoup de bruit pour rien-compagnie 26000 couverts 12 octobre 2012 22:32, par thierry

    Martigues 11 octobre 2012

    C’est une honteuse duperie !

    Je viens pour Shakespeare, je vois des clowns...heureusement, je pars rapidement et je me fais rembourser au plus vite.

    repondre message

  • Beaucoup de bruit pour rien-compagnie 26000 couverts 13 octobre 2012 12:48, par MYKYKE

    j’etais a Martigues jeudi soir
    faudrait retirer ton manche à balai,
    la surprise, est toujours bienvenue au spectale VIVANT,
    pas la peine de se deplacer pour voir ronronner la mecanique
    pour ma part j’ai passé une super soirée, et j’en redemande
    MERCI MERCI POUR CE BON MOMENT

    repondre message

  • Nous étions au Havre ce soir ! Et incroyable le soleil était de la partie, ce qui tombait bien !
    Merci beaucoup pour cette belle soirée, ce qu’il est bon d’être surpris ainsi ! Longue vie à cette belle troupe qui nous étonne et nous transporte à chaque fois !

    repondre message

  • D’une banalité foudroyante, laborieux. Nous aurions dû nous faire rembourser, car c’était "mal barré" dès le début !. Plus le froid : résultat la crève ! C’est malheureux qu’une troupe excellente d’habitude se fourvoie ainsi ! ....

    repondre message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.