Accueil > Au milieu du désordre de Pierre Meunier

Critiques / Théâtre

Au milieu du désordre de Pierre Meunier

par Jean Chollet

Matière en fusion

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

À l’avant d’une toile peinte abstraite et au cœur d’un dispositif de gradins en U, un homme fait circuler des pierres de main en main jusqu’à une table de camping sur laquelle il les organise en un fragile édifice. Un tas, qui offre à Pierre Meunier un prolongement de son spectacle éponyme présenté en 2002, mais surtout qui l’engage dans la poursuite de son observation de la matière et des interrogations qu’elle suscite. Citant le jeune Cheval, “qui n’était pas encore facteur“, et demandait à sa maman si les pierres “ne deviennent pas précieuses dès lors qu’on les regarde ? ”, ou conviant à partager les “secrets des tas” et de l’EGM (Empilement des Matières Granulaires), ce maître conférencier insolite et poète invoque Galilée, Montaigne, Kleist et Rimbaud, mais aussi les mystérieux Rebecca Silvester et Kronski, pour étayer la logique de ses démonstrations. Plus tard, c’est autour d’un ressort à spires, “qui rougit en venant au monde tellement l’effort est grand pour son fer de s’enrouler autour du vide.”, puis de pierres suspendues à un portant par de fins ressorts, que se déroule une expérience dont l’analyse des phénomènes liés à la physique crée en parallèle une métaphore des rapports humains dans notre société. Les objets inanimés ont aussi une âme. Sous son apparente légèreté comique, cette rencontre attachante, en ouvrant sur l’imaginaire, invite à porter un regard différent sur la réalité quotidienne de notre environnement dans un monde formaté. Par sa forme et son propos, dans une relation complice avec le public, la représentation offre un plaisir ludique tout à fait réjouissant.

Au milieu du désordre de et par Pierre Meunier. Durée 1 h 10.Théâtre de la Bastille jusqu’au 17 mai 2008. Tél :01 43 57 42 14. Texte édité par Les Solitaires intempestifs accompagné du DVD d’un film de Pierre Meunier, Et ça continue.
www.theatre-bastille.com

crédits photographiques : Alain Julien

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.