Accueil > Le Dindon d’après Feydeau

Critiques / Théâtre

Le Dindon d’après Feydeau

par Gilles Costaz

L’école du Lucernaire en scène

Partager l'article :

Les élèves sortant de l’Ecole d’art dramatique du Lucernaire, que dirige Philippe Person, ont bien de la chance. Ils sont en scène au Lucernaire, ayant formé un collectif, le Silencio Please, et bénéficiant de l’appui de leurs professeurs, Person et Florence Le Corre, comme metteurs en scène. La troupe s’est entendue sur un Feydeau, Le Dindon, que Person a adapté à sa guise, dans un contexte moderne, en tentant compte des personnalités de chacun. C’est le premier spectacle de la première promotion ! On connaît le système Feydeau : un mari coureur essaie de séduire une inconnue, qui se révèle la femme d’un ami, et ainsi de suite. Tout le monde se retrouve dans un hôtel où chacun manque de se faire prendre en flagrant délit et s’adonne plus au jeu de cache-cache qu’au plaisir libertin. Les hôtels sont des pièges infinis…
Il y a beaucoup d’habileté dans l’organisation des scènes et la mutation des décors. Mais la transposition dans l’ère moderne, très amusante quand elle recourt aux tubes italiens des années 60, manque finalement d’originalité. On déjà beaucoup vu à l’oeuvre ce principe du décalage contemporain. Mais, bien que ce Dindon constitue l’un des principaux spectacles d’été du Lucernaire, son intérêt réside surtout dans la découverte de jeunes comédiens. C’est ce qu’ont réussi les metteurs en scène : donner aux acteurs un tremplin où, tout en récoltant bien des rires, ils affrontent des exercices périlleux. Tous sont dans une grande rapidité et mettent en jeu une belle souplesse pour changer de registre et suivre la mobilité de la pièce. On remarquera notamment Emmanuelle Cabin Saint-Marcel, capable d’intériorité et de vivacité simultanément, et le très plaisant Alexandre Zelenkin d’une savoureuse fausse dignité.

Le Dindon D’APRÈS GEORGES FEYDEAU
 ADAPTATION PHILIPPE PERSON
MISE EN SCÈNE FLORENCE LE CORRE ET PHILIPPE PERSON
AVEC LE COLLECTIF SILENCIO PLEASE
ZOÉ BENSIMON (ARMANDINE)
LUCAS BOTTINI (M. PINCHARD)
NICOLAS BOUILLIS (SOLDIGNAC)
EMMANUELLE CABIN SAINT MARCEL (MME PONTAGNAC) GLORIA HÉRAULT (CLARA) ALEXANDRE ZELENKON (VATELIN)
, ÉRIC JULLIARD (JEAN, LE COMMISSAIRE, GERÔME ET LE GÉRANT) JULIE PACHECO (MAGGY)
PIERRE-LOUIS PAILLUSSEAU (M. PONTAGNAC)
ALICE PERSAIN (LUCIENNE)
MANON MENIN (MME PINCHARD)
VALENTIN RAPILLY (REDILLON)
MATHIEU BONNEFONT (SOLDIGNAC) LUCAS BOTTINI (M. PINCHARD) CLÉMENCE BRIEND (ARMANDINE) CÉCILE CAUBET (MAGGY)
NANS GOURGOUSSE (REDILLON)
RICHARD JONES-DAVIES (VATELIN)
ÉRIC JULLIARD (JEAN, LE COMMISSAIRE, GERÔME ET LE GÉRANT) AURÉLIE MAILLOT (CLARA)
CHLOÉ PHILIPPE (MME PINCHARD)
ONDINE SAVIGNAC (MME PONTAGNAC)
AURÉLIE TREILHOU (LUCIENNE)
ALEXANDRE ZELENKIN (M. PONTAGNAC ET VATELIN)

Lucernaire, 19 h, tél. : 01 45 44 57 34, jusqu’au 9 juillet, puis du 12 juillet au 20 août.

Photo Doriane Chapelier.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.