Le Contraire de l’amour d’après le journal de Mouloud Féraoun

Hommage à un homme debout

Le Contraire de l'amour d'après le journal de Mouloud Féraoun

« Le contraire de l’amour c’est l’indifférence réfléchie », écrivait Mouloud Feraoun à propos des relations entre les Français et les Algériens dans le journal qu’il a tenu, sur les conseils de son ami Emmanuel Roblès, jusqu’à sa mort en 1962.

Feraoun, instituteur nourri de culture française, a été assassiné par l’OAS quatre jours avant la signature des accords d’Evian. Son journal est le témoignage précieux d’un homme né dans un petit village de Kabylie, d’un écrivain et d’un intellectuel éclairé ami, entre autres, de Roblès, Camus et Germaine Tillion. Il nous fait pénétrer dans le quotidien d’un peuple martyre victime de la colonisation.

Dominique Lurcel qui poursuit un travail autour de l’Algérie depuis plusieurs années, nous donne à entendre des fragments de ce volumineux journal de 450 pages, dans une mise en scène à deux voix, celle du comédien Samuel Churin et du violoncelliste Marc Lauras. Au rythme des repères chronologiques énoncés par la belle voix grave de Marc Lauras et les modulations de son violoncelle, Samuel Churin raconte, sans pathos aucun, la succession des événements de 1955 à 1962, la vie au village, les disparitions, les exactions commises des deux côtés, le mépris des Français pour les Algériens, la torture, le terrorisme. Et puis ses réflexions sur l’histoire du pays, sur les relations impossibles avec la France.

Au-delà de l’intérêt historique, ce témoignage à hauteur d’homme rend hommage à l’engagement d’un homme dont les propos, totalement dénués d’acrimonie, n’ont exprimé que sa peine et son impuissance devant tant de mensonges et de malheurs, et dont le courage, la droiture et l’intégrité ont été ses principaux remparts contre la violence.

Le Contraire de l’amour d’après le Journal de Mouloud Feraoun. Mise en scène Dominique Lurcel, avec Samuel Churin et Marc Lauras. Scénographie, Gérald Ascargorta. Lumière, Céline Juillard, Costumes Angelina Herrero.

A Avignon, Festival Off, Présence Pasteur, à 10h30 jusqu’au 30 juillet 2011. Durée : 1h25. Tel : 04 32 74 18 54.

© Guilaine Rigollet

A propos de l'auteur
Corinne Denailles
Corinne Denailles

Professeur de lettres ; travaille depuis dix ans dans le secteur de l’édition pédagogique dans le cadre de l’Education nationale. A collaboré comme critique théâtrale à divers journaux (Politis, Passage, Journal du théâtre, Zurban) et revue (Du...

Voir la fiche complète de l'auteur

Laisser un message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

S'inscrire à notre lettre d'information
Commentaires récents
Articles récents
Facebook