Accueil > Une année sans été de Catherine Anne

Critiques / Théâtre

Une année sans été de Catherine Anne

par Jean Chollet

Une Première pour Joël Pommerat

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Depuis sa première création en 1990 avec Le Chemin de Dakar, puis avec la Compagnie Louis Brouillard, Joël Pommerat a toujours porté à la scène ses propres textes, même lorsqu’il s’inspire de Charles Perrault ou Carlo Collodi. Pour la première fois, il déroge à cette règle et choisi une auteure, dont c’était, en 1987, la première pièce représentée. Alors âgée de vingt-sept ans, Catherine Anne, met en scène avec succès Un été sans été (Actes Sud - Papiers) au Théâtre de la Bastille. Inspirée par des œuvres de jeunesse de Rainer Maria Rilke, et située au début du XXème siècle, l’histoire met en présence cinq personnages âgés de vingt ans. Gérard (Frank Lainé) aspire à devenir écrivain et quitter sa province pour venir vivre à Paris. Il est encouragé par Anna (Garance Rivoal), une Allemande qui souhaite également se consacrer à l’écriture, mais travaille pour le père de Gérard dans le bureau de la revêche Mademoiselle Point (Carole Labouze). Dans la capitale, le jeune homme fait la connaissance de la fille de sa logeuse, Louisette (Laure Lefort), qui entre les visons de son frère disparu, tombe amoureuse de lui. Il attire aussi un fils à papa fortuné et poète, Auguste Dupré (Rodolphe Martin), craignant d’être contraint au mariage étouffant prévu par ses parents. A travers ces situations se forge pour chacun d’eux une forme de voyage initiatique, ponctué d’amours et d’absences, de rêves ou de renoncements, et d’inquiétude pour l’avenir. Le temps passe, la jeunesse aussi, mais confrontés à la réalité des adultes ils tentent de conserver une part de leur enfance, avant d’être brisés par le déclanchement de la Première Guerre mondiale.

En assistant à cette représentation, on comprend que Joël Pommerat ait été particulièrement intéressé par cette pièce, en fonction du projet qu’il mène en direction de “ l’accompagnement ” de jeunes comédiens de théâtre. En créant au sein de la Compagnie Louis Brouillard une structure particulière en mesure de travailler sur une longue durée pour aider les jeunes artistes à s’engager concrètement dans un projet artistique, tout en bénéficiant des apports et de l’expérience des piliers de la compagnie. Cette œuvre de jeunesse convient parfaitement à cet objectif et offre des similitudes avec les préoccupations et interrogations ressenties par une nouvelle génération. Dans une forme dépouillée et rigoureuse, dont l’esthétique porte la marque du metteur en scène, avec les enchaînements de noirs plus ou moins lumineux de Eric Soyer, les costumes de Isabelle Deffin et la musique de Antonin Leymarie, une cohérence se dégage et fait entendre la simplicité touchante et les accents poétiques de cette œuvre de jeunesse. Et, comme sous la direction intelligente de Pommerat, les cinq comédiens sont excellents, l’expérience aboutie mérite d’être accompagnée.
Créé la saison dernière au Théâtre de l’Odéon, le spectacle est actuellement à l’affiche du Théâtre Paris Villette

Un été sans été de Catherine Anne, mise en scène Joël Pommerat, avec Carole Labouze, Franck Laisné, Laura Lefort, Rodolphe Martin, Garance Rivoal. Scénographie et lumière Eric Soyer, costumes Isabelle Deffin, musique Antonin Leymarie, son François Leymarie.( Durée 1 heure 10.)

Théâtre Paris-Villette jusqu’au 30 novembre tel 01 40 03 72 23
resa@theatre-paris-villette
….

Photos ©Elisabeth Carecchio

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.