Accueil > The Great Disaster de Patrick Kermann

Critiques / Festival / Théâtre

The Great Disaster de Patrick Kermann

par Corinne Denailles

A bord du Titanic

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Incroyable texte de Patrick Kermann, The Great Disaster raconte le naufrage du Titanic du point de vue de Giovanni Pastore, Jean le berger, plongeur dans les cuisines du paquebot. Giovanni raconte comment il est descendu de sa montagne du Frioul pour chercher où s’employer, malgré le pressentiment de sa mère qui lui avait enjoint de se méfier de l’eau.

Absolument immobile une heure durant, campé debout, les bras ballants, mains légèrement crispées sur le pantalon sous les néons qui éclairent de leur lumière violente et crue (un peu pénible !) scène et salle, le comédien se fait conteur pour dérouler le récit admirablement écrit de Kermann qui tisse l’histoire de Giovanni Pastore avec le destin tragique du Titanic, donnant corps à la tragédie par la voix de ce modeste témoin imaginaire. La mise en scène minimaliste d’Anne-Laure Liégois, la nudité du plateau s’emplit de la voix d’Olivier Dutilloy, conteur sobre et pourtant terriblement expressif, parfaitement au service du texte. Il capture le spectateur dans les filets de sa voix, dans le flux de la parole ; et on est avec lui quand il évoque les paysages de l’enfance et la vie à laquelle il était promis, on perçoit le bruit des cuisines, des 3177 petites cuillères qu’il est chargé de laver, le grondement continu des 29 chaudières, on entend la rumeur lointaine des premières classes, de la musique, des glaçons qui s’entrechoquent dans les verres, des conversations futiles. On s’indigne avec lui de l’inconséquence du commandant qui laissera sciemment mourir les troisièmes classes. On est touché par l’intégrité de cet homme simple qui refuse d’abandonner les passagers ; son témoignage imaginaire rend hommage aux quelque 800 victimes de cette catastrophe historique. Un spectacle puissant qui vous embarque une heure durant à bord du Titanic.

The Great Disaster de Patrick Kermann, mise en scène Anne-Laure Liégeois avec Olivier Dutilloy. Festival d’Avignon, à La Manufacture à 10h50. Durée : 55 minutes. Tel. 04 90 85 12 71. Jusqu’au 25 juillet 2015.

Texte publié aux éditions Lansman.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.