Accueil > Marcial Di Fonzo Bo , prochain directeur de la Comédie de Caen

Actualités / Théâtre

Marcial Di Fonzo Bo , prochain directeur de la Comédie de Caen

par Dominique Darzacq

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Madame Fleur Pellerin, ministre de la culture et de la communication, en accord avec les collectivités locales concernées, a nommé Marcial Di Fonzo Bo directeur de la Comédie de Caen, Centre dramatique National de Normandie. Comédien, metteur en scène né à Buenos Aires en 1968, il s’est installé à Paris en 1987. Il y retrouva sa mère Lucia Bo costumière et habilleuse, sa tante et son oncle Marucha et Facundo Bo, une prestigieuse famille d’artistes dont le talent contribua à la gloire du Groupe TSE d’Alfredo Arias. Tout naturellement il sera, à son arrivée, assistant d’Alfredo Arias ( Les Escaliers du Sacré cœur , Les Indes Galantes ) avant d’intégrer l’école de comédiens du TNB et de forger son propre destin de créateur attentif au vif des écritures porteuses d’alerte.

De son propre aveu, son parcours de comédien qui a joué aussi bien avec Rodrigo Garcia, Olivier Py, Luc Bondy… aura été particulièrement marqué par deux fécondes rencontres : celles de Claude Régy ( Parole de sage , La Terrible voix de Satan de Grégory Motton, Quelqu’un va venir de Jon Fosse) et de Matthias Langhoff avec qui il fut un remarquable Richard III couronné du Prix de la révélation par le Syndicat de la critique.

En 1994, à sa sortie de l’école du TNB, avec des élèves de sa promotion, dont Elise Vigier et Pierre Maillet, il crée un « collectif d’acteurs » le Théâtre des Lucioles, avec lequel il joue et met en scène et met l’accent sur les auteurs d’aujourd’hui : Copi, Leslie Kaplan, Rodrigo Garcia, Philippe Minyana, Rafael Spregelburd de qui, avec Elise Vigier, il met en scène La Connerie , La Paranoïa , L’Entêtement .

Théâtre, opéra, cinéma, metteur en scène ou comédien, voire les deux à la fois, le parcours de Marcial Di Fonzo Bo est celui d’un artiste sans œillères, boulimique et qui aime à travailler en bande. Normal dès lors que son projet pour la Comédie de Caen soit fondé sur le partage et la mutualisation et soit marqué par une attention particulière aux auteurs vivants. Il aura pour moteur un collectif de six artistes, auteurs, metteurs en scène, comédiens associés : Elise Vigier, David Lescot, Lucie Berelowitsch, Guillermo Pisani, Pierre Maillet, Laëtitia Guédon.

Ce collectif aura à créer des liens avec les différentes instances culturelles de la Région, à travailler avec l’université de Caen et à mettre en œuvre, « de nouvelles modalités d’accompagnement de jeunes compagnies comme de nouvelles dynamiques de coproduction et de production ».
Profondément ancrée sur son territoire, la Comédie de Caen n’en cultivera pas moins des ambitions européennes et internationales.

Marcial Di Fonzo Bo qui succède à Jean Lambert-Wild nommé au CDN de Limoges prendra ses fonctions le 1er janvier 2015.

En attendant d’aller voir son travail à Caen, il est possible de s’en faire une idée actuellement au Théâtre Hébertot qui présente La Mère , de Florian Zeller avec Catherine Hiegel, spectacle qu’il a mis en scène (voir la critique de Gilles Costaz sur ce même site)

.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.