Accueil > Les Rencontres à la Cartoucherie

Critiques / Théâtre

Les Rencontres à la Cartoucherie

par Jacky Viallon

Variations autour de la création

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le théâtre de la Tempête va présenter, du 9 au 18 juin, les 12e Rencontres à la Cartoucherie. Cette manifestation théâtrale, qui a lieu tous les ans depuis 1995, mobilise près de 120 participants - auteurs, comédiens, metteurs en scène, décorateurs, musiciens, etc. - autour d’une trentaine de projets.
Si le point commun est le traitement du monde actuel, les formes, elles, sont excessivement variées. La mise en dynamique des thèmes fait appel à différentes techniques ou écoles de scène. Il y a des solos mais aussi des productions réunissant 15 à 20 acteurs qui ne verraient jamais le jour dans d’autres contextes d’exploitation et de diffusion. Cette manifestation, quasiment de l’ordre du bénévolat, développe paradoxalement une certaine liberté de production, autorisant par exemple une importante distribution.

Un vent de passion et d’enthousiasme

Les auteurs ont donc la possibilité d’écrire des textes à plusieurs personnages, alors que les conditions actuelles du théâtre exigent une grande économie de plateau. On s’oriente ainsi vers l’expérimental et le luxueux travail de laboratoire. Il ne s’agit pas d’accepter lâchement la précarité endémique qui menace toute la culture mais il s’agit, bien au contraire, de montrer sa résistance et de prouver au public et à la profession qu’il existe une vigilance active et optimiste. C’est un vent de passion et d’enthousiasme qui souffle à la Tempête. On pense notamment aux ambiances ferventes du théâtre de la Baraka de F.G.Lorca et des interventions sauvages du Groupe Octobre, écrites et menées par Prévert et ses amis. Les montages de ces spectacles traduisent un caractère d’urgence et permettent de se confronter à des exercices d’efficacité. D’ailleurs cette année, les programmes sont courts et laissent place à un débat après chaque spectacle.

Pour cette 12e édition, l’ambition est d’attirer un public qui ne soit pas exclusivement professionnel. Pour cela, le collectif a mené différentes actions de sensibilisation auprès d’un large public. Durant le mois de mai, un foisonnant travail de préparation a été mené, autour d’entretiens avec les créateurs et de rencontres avec les différentes équipes en dernière semaine de répétitions. Différents sujets ont ainsi été évoqués. Sans oublier de poser l’inévitable question : "à quoi sert le théâtre ?" "Peut-il agir par capillarité ?" interrogea Jean-Pierre Dumas, coordinateur des Rencontres. En somme, le théâtre a-t-il encore assez de force démonstrative pour modifier les comportements. Encore faudrait-il que le théâtre s’adresse à un large public et non pas à quelque cercles d’initiés. Et c’est de ce côté là qu’il faudrait chercher la réponse. En fait, il reste à découvrir où se cachent les sources de paroles. C’est ce que fait notamment Ariane Mnouchkine, et ce que faisait Dario Fo et Franca Rame... Les volontés théâtrales naissantes sont modestement rassemblées derrière cette bannière fédératrice que sont les Rencontres à la Cartoucherie qui encouragent et cautionnent sans doute les "nouveaux militants culturels".

Rencontres à la Cartoucherie, Théâtre de la Tempête - Cartoucherie de Vincennes, route du Champ de Manœuvre. Paris 12e. Du vendredi 9 au dimanche 18 juin, tous les jours à 20h. Samedi et dimanche : 14h30 et 20h. Tarif unique : 10 euros. Réservations : 01 43 28 36 36.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.