Accueil > Hommage à Antoine Vitez et Roger Planchon

Actualités /

Hommage à Antoine Vitez et Roger Planchon

par Dominique Darzacq

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Du 30 mars au 1er avril, Théâtre Ouvert rend hommage à Antoine Vitez et Roger Planchon, hautes figures du théâtre contemporain qui n’ont cessé de nouer ensemble la passion de leur art et l’exigence du service public.

Metteur en scène, comédien, auteur, cinéaste, Roger Planchon a attaché son nom à l’histoire du théâtre non seulement parce qu’il fut un des pionniers de la décentralisation, mais aussi et surtout parce qu’il fut un de ceux qui en écrivît les belles pages.
Patron du Théâtre de la Cité, devenu grâce à lui le TNP Villeurbanne, il a marqué son temps, notamment par de saisissantes relectures des classiques effectuées à lumière de Brecht dont il se disait volontiers le fils. Le metteur en scène comme l’auteur, qui puisait son inspiration dans ses origines ardéchoises autant que dans l’histoire, aimait à remettre son ouvrage sur le métier.
Lorsqu’il est mort en mai dernier, il venait de mettre un point final à une ultime version de sa première pièce L’Infâme. C’est celle-ci que Jacques Rosner qui fut son assistant a choisi de mettre en voix avec la complicité de Charles Berling, Thomas Cousseau, Marcel Cuvelier, Jean-Claude Jay, Christine Murillo, Hervé Pierre, Michel Robin (1er avril).

Metteur en scène, pédagogue, Antoine Vitez n’a jamais cessé de penser le théâtre, et ses écrits sont aussi précieux à ceux qui font du théâtre qu’à ceux qui le regardent. Du Théâtre des Quartiers d’Ivry à la Comédie-Française, de Tombeau pour 500.000 soldats de Pierre Guyotat, à Chaillot, à l’épopée du Soulier de satin de Claudel dans la nuit du festival d’Avignon, il s’est employé à concrétiser sa théorie d’un « théâtre élitaire pour tous ». De même,Catherine d’après le roman d’Aragon Les Cloches de Bâle, fut la mémorable démonstration « qu’on pouvait faire théâtre de tout ».
C’est le film de ce spectacle que propose Théâtre ouvert, (le 30) et sous la direction de Christian Schiaretti, la mise en voix d’un texte de Lars Kleberg Les Apprentis sorciers (le 31) dont Antoine Vitez avait fait une lecture spectacle au festival d’Avignon 1988.

Ces deux soirées, auxquelles participent notamment Stéphane Braunschweig, Jérôme Deschamps, Sophie Loucachevsky, Daniel Mesguich, Eloi Recoing et également notre confrère Jean-Pierre Léonardini, inaugurent toute une série de manifestations organisées ce printemps à l’occasion du vingtième anniversaire de sa mort et regroupées sous le titre générique « Présence d’Antoine Vitez »

Projection du film Catherine d’après les Cloches de Bâle, le 30 à 19h ;
Les Apprentis sorciers de Lars Kleberg (mise en voix) le 31 à 19h ;
L’infâme de Roger Planchon (mise en voix) le 1er avril 19h.
Théâtre Ouvert Entrée libre sur réservation tel 01 42 55 55 50

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.