Accueil > Fesival Villeneuve en scène

Actualités / Théâtre

Fesival Villeneuve en scène

par Dominique Darzacq

Du théâtre au grand air à Villeneuve lez Avignon

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Si les revendications légitimes des intermittents du spectacle ont troublé le démarrage des festivals d’été et si, en dépit de la porte entr’ouverte vers de nouvelles négociations, l’incertitude plane encore sur le démarrage de ce festival phare qu’est celui d’Avignon, l’ensemble des manifestations estivales programmées restent maintenues, tant il est vrai que pour les artistes et comme l’affirme Giorgio Barberio Corsetti qui met en scène « le Prince de Hombourg » dans la cour du Palais des Papes « nous continuons notre travail car il donne du sens au combat ».

C’est justement à quelques encablures de la fournaise tumultueuse du Festival d’Avignon, que se déploie du 3 au 23 juillet Villeneuve en Scène et offre au festivalier qui passe le pont une ambiance joyeusement bigarrée. Accueilli dans des lieux hantés par l’Histoire ou des jardins secrets, à côté d’une roulotte ou dans un bus, il est invité à s’abreuver de fables et d’histoires en prenant son temps. De ce côté-là du Rhône, c’est un théâtre voyageur et de plein air qui nous donne rendez-vous et nous convie à être curieux et à découvrir tout un peuple de créateurs singuliers : comédiens, marionnettistes, clowns, musiciens.

« Dans un monde de plus en plus sujet aux tensions, aux doutes, aux désillusions, cent ans après la « Der des Ders » alors que le bruit des culasses se fait à nouveau entendre…nous avons voulu cette édition comme un véritable espoir , de réflexion, de détente » explique le directeur artistique, Frédéric Poty, dont le programme est à la fois une plongée dans des univers variés et contrastés et une promenade entre le répertoire et les écritures contemporaines.

Au chapitre des auteurs, c’est du solide et alléchant : Claudel avec L’Echange par la compagnie Divine Comédie, Pirandello, ( Ce soir on improvise , par la compagnie Provisoire), Brecht, ( La Bonne âme du Se-Tchouan , par Les Baladins du miroir), Céline, avec une adaptation du Voyage au bout de la nuit en deux spectacles, Ça débute comme ça et L’Apoplexie méridienne et enfin, Alessandro Barrico avec le Tryptyk Théâtre lequel plutôt « que de se laisser aller à la noirceur du temps » a choisi de nous faire entendre avec Soie , une très subtile et troublante histoire d’amour .

A noter aussi pour les petits, et à voir dans un bus, J’ai planté mon lit dans un pré et j’ai écouté mes rêves , un théâtre d’ombres et de marionnettes où se mêlent songes familiers et réalité. Pour le plaisir des grands comme des petits, Le carrousel des moutons, spectacle muet qui laisse sans voix, où l’on voit, accompagné d’un pianiste, un acrobate jongleur et facétieux prendre de la hauteur….du cirque joyeux et poétique. Du cirque encore, avec Entre ciel et terre, un solo de clown qui retisse sur le mythe de Sisyphe pour évoquer la Grèce d’aujourd’hui aux prises avec la crise financière et soulever quelques pertinentes questions autour de l’Europe, du travail et de la vie. Un spectacle emblématique des visées d’un festival qui entend mêler l’émotion, l’éclat de rire et la réflexion.

Festival Villeneuve en Scène - 34401 Villeneuve Lez Avignon du 3 au 23 juillet
Tel 04 32 75 15 95 www.villeneuve-en-scene.com

Photos © Soyons flous.et geert Brams pour la photo du spectacle Le Carrousel des moutons

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.