Accueil > Décès de Luc Bondy, artiste sans frontières

Actualités / Théâtre

Décès de Luc Bondy, artiste sans frontières

par Jean Chollet

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Né le 17 juillet 1948 à Zurich, où ses parents juifs s’étaient réfugiés pour fuir le nazisme, le grand metteur en scène suisse allemand est mort d’une pneumonie dans cette même ville, à l’âge de 67 ans, le 28 novembre 2015. Il souffrait depuis quelques années d’une longue maladie, qu’il combattait avec énergie, et qui l’a conduit notamment à reporter la création d’ Othello la saison dernière, programmé en janvier aux Ateliers Berthier de l’Odéon.

Après des études à l’école de Jacques Lecoq à Paris dans les années 1960, il s’installe en Allemagne et réalise sa première mise en scène en 1971 pour Le Fou et la Nonne du polonais Stanislaw Ignacy Witkiewicz à Göttingen. Point de départ d’une trajectoire théâtrale riche et productive menée dans un premier temps à Hambourg, Nuremberg, Francfort ou Cologne, qui s’ouvre à partir de 1981 sur l’opéra, avec Wozzeck de Alan Berg. En 1985, il succède à Peter Stein à la direction de la Schaubühne am Lehniner Platz de Berlin, en compagnie des dramaturges Dieter Sturm et Christophe Leimbacher jusqu’en 1987. Luc Bondy dirige également le festival de Vienne, Wiener Festwochen de 2002 à 2013.

Entre temps, il est nommé à la direction de l’Odéon – Théâtre de l’Europe en 2012, suscitant quelques controverses, notamment en fonction de son âge (63 ans) au regard des limites imposées par la loi dans les théâtres nationaux, nécessitant une dérogation pour accomplir son mandat de cinq ans. Mais son grand talent ne fut jamais contesté.

Au cours de sa carrière, il aura créé sur les plus grandes scènes européennes une soixantaine de pièces, croisant les auteurs classiques (Shakespeare, Marivaux, Tchékhov, Ibsen, Schnitzler …) avec l’écriture contemporaine (Ionesco, Bond, Botho Strauss, Hanke, Crimp, Pinter …). Parmi ses créations récentes particulièrement remarquées Le Tartuffe , Les Fausses confidences , (2014) Ivanov (2015). A l’opéra, il a mis en scène une quinzaine d’œuvres (de Mozart, Verdi, Monteverdi, Richard Strauss, à Philippe Boesmans ou Benjamin Britten). Egalement acteur, scénariste et réalisateur pour le cinéma, Luc Bondy aura témoigné avec intelligence, à travers ses choix et ses engagements, d’une sensibilité et d’une générosité confortée par ses valeurs humanistes, dans son désir d’ouvertures culturelles de dimensions européennes.

Publications de Luc Bondy : Mes dibbouks (2006), A ma fenêtre (2009), Toronto (2014) – Christian Bourgois Editeur.

Photo DR

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.