Accueil > Coriolan triomphe aux Molières

Actualités /

Coriolan triomphe aux Molières

par Jean Chollet

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le 26 avril au Théâtre de Paris, la 23ème nuit des Molières a livré son palmarès pour l’année 2009 en distinguant particulièrement une nouvelle version du Coriolan de Shakespeare. Ce spectacle créé au TNP de Villeurbanne fin 2006 - déjà honoré par le Prix Georges Lerminier attribué par le Syndicat professionnel de la critique en 2007 – a obtenu trois récompenses attribuées au titre de la création du théâtre public, à la mise en scène de Christian Schiaretti, et à l’interprétation de Roland Bertin dans un second rôle. Autre création en province, L’Oral et Hardi de Jean-Pierre Verheggen et Jacques Bonnafé obtient le Molière des compagnies (Cie Faisan). Pour l’APAT et l’Académie des Molière une manière de s’affranchir d’un parisianisme, qui parfois - à juste titre - lui était accolé. En parallèle, on relève également un rééquilibrage dans la répartition des Molières entre le théâtre public et le théâtre privé. Dans cette dernière catégorie, Cochons d’ Inde de Sébastien Thiéry avec cinq nominations a obtenu le Molière du spectacle comique et celui du comédien pour Patrick Chesnais, tandis que Le Diable rouge d’Antoine Rault était distingué pour le décor de Catherine Bluwal et les lumières de Marie-Hélène Pinon. Créé au Théâtre Vidy - Lausanne dirigé par René Gonzalès, Des gens, - d’après les films documentaires de Raymond Depardon, Faits divers (1982) et Urgences (1988) - a poursuivi avec succès sa carrière au Petit-Montparnasse obtenant le Molière du théâtre privé et celui de l’adaptation pour sa metteuse en scène et interprète Zabou Breitman. Parmi les autres lauréats (Jean Claude Grumberg, David Lescot, Claire Risterucci …) honneur aux comédiennes. Anne Alvaro a reçu le Molière de la comédienne pour son interprétation dans Gertrude (Le Cri) d’Howard Barker, créé à l’Odéon-Théâtre de l’Europe dans la mise en scène de Giorgio Barberio Corsetti, et Monique Chaumette a obtenu celui de la comédienne dans un second rôle grâce à sa prestation dans Baby Doll de Tennessee Williams, mise en scène de Benoît Lavigne au Théâtre de l’Atelier.

Mais la “ Nuit des Molières “ c’est aussi près de trois heures de direct retransmis sur France Télévisions, dont le président Patrick de Carolis souligne que “ l’engagement fort aux côtés de cette soirée participe de notre volonté, depuis 3 ans, de développer la place du théâtre sur nos antennes ”. Il ajoute “ Notre ambition est de créer un lien entre le théâtre, spectacle vivant, et des téléspectateurs …”. Ce n’est pas cette soirée qui contribuera à tisser un lien significatif. Au contraire, avec une audience de 1,40 million de téléspectateurs (6,4% de part d’audience) en baisse très nette par rapport à l’an passé (1,93 million et 8,8%), la retransmission atteint son
niveau le plus bas. Placée sous la présidence d’honneur de Bernard Giraudeau et avec Frédéric Mitterrand pour maître de cérémonie, celle-ci n’a pu échapper aux poncifs habituels de ce type de manifestation. Longueurs, introductions laborieuses, commentaires convenus, intermèdes inégaux et musicaux en direction de l’audimat, n’avaient, il est vrai, rien de passionnant. Quant à Laurent Baffie, promu animateur-trublion de la soirée, son coup d’éclat –outre la remise d’un Molière d’honneur improvisé à Line Renaud – tient dans la conduite d’une interprétation de Ah ! Le Petit vin blanc par une grande partie de l’assistance. Durant cette longue soirée, les rares moments d’émotions ne sont pas parvenus à combler une absence de marque : celle du théâtre.

Lauréats des Molières2009

Molière du Théâtre public : Coriolan, Shakespeare/Christian Schiaretti, TNP /Villeurbanne

Molière des Compagnies : L’Oral et Hardi, Jean-Pierre Verheggen/ Jacques Bonnafé, Cie Faisan.

Molière du Théâtre privé : Des Gens, (d’après Urgences et faits divers) Raymond Depardon/Zabou Breitman, Petit Montparnasse.

Molière de la pièce comique : Cochons d’Inde, Sébastien Thiéry/Anne Bourgeois, Théâtre Hébertot.

Molière du Théâtre musical : L’Opéra de Sarah – Avant l’Amérique, Alain Marcel, Théâtre de l’œuvre.

Molière du comédien : Patrick Chesnais dans Cochons d’Inde.

Molière de la comédienne : Anne Alvaro dans Gertrude (Le Cri).

Molière du comédien dans un second rôle : Roland Bertin dans Coriolan.

Molière de la comédienne dans un second rôle : Monique Chaumette dans Baby Doll.

Molière du metteur en scène : Christian Schiaretti pour Coriolan.

Molière de la révélation théâtrale : Aude Briant dans Le Journal à quatre mains et David Lescot dans Commission centrale de l’enfance.

Molière de l’auteur francophone vivant : Jean-Claude Grumberg, pour Vers toi, Terre promise.

Molière de l’adaptateur : Zabou Breitman pour Des gens - d’après Urgences et faits divers de R. Depardon.

Molière du décorateur/scénographe : Catherine Bluwal pour Le Diable rouge.

Molière du créateur de costumes : Claire Risterucci pour Madame de Sade.

Molière du créateur lumière : Marie-Hélène Pinon pour Le Diable rouge.

Molière du spectacle jeune public : 86 cm, Alice Laloy, la Compagnie s’appelle revient, et In 1 et 2, Isabelle Hervouët et Paolo Cardone, Cie Skappa.

Légende photo : Coriolan de Shakespeare, mise en scène de Christian Schiaretti avec Roland Bertin.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.