Accueil > 50ème Prix du Syndicat de la Critique de Théâtre, de Musique et de Danse (...)

Actualités / Actu

50ème Prix du Syndicat de la Critique de Théâtre, de Musique et de Danse -

par Jean Chollet

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Les Prix du Syndicat professionnel de la critique, de Théâtre, de Musique et de Danse ont été attribués, à la suite des votes des membres de ses trois collèges, pour la saison 2012 – 2013. La remise de ces prix se déroulera le lundi 24 juin à 11 heures au Théâtre Silvia Monfort, 106, rue Brancion, 75015 Paris, en présence des lauréats et de personnalités du spectacle vivant.

Prix Théâtre

Grand Prix (meilleur spectacle de l’année)  :
Les Serments indiscrets de Marivaux, mise en scène Christophe Rauck (Théâtre Gérard-Philipe Saint-Denis)

Prix Georges-Lerminier (meilleur spectacle théâtral créé en province)  :
Les Criminels de Ferdinand Bruckner, mise en scène Richard Brunel (Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche, Théâtre national de la Colline)

Meilleure création d’une pièce en langue française  :
La Réunification des deux Corées, création de Joël Pommerat (Odéon Théâtre de l’Europe)

Meilleur spectacle étranger :
Un Ennemi du peuple d’Henrik Ibsen, mise en scène Thomas Ostermeier ( Schaubühne Berlin, Festival d’Avignon)

Prix Laurent-Terzieff (meilleur spectacle présenté dans un théâtre privé)  :
Ravel de Jean Echenoz, mise en scène Anne-Marie Lazarini (Théâtre Artistic Athévains)

Meilleure comédienne :
Christiane Millet, pour Calme de Lars Norén, mise en scène Jean-Louis Martinelli (Théâtre Nanterre – Amandiers)

Meilleur comédien :
Nicolas Bouchaud, pour Le Misanthrope de Molière, mise en scène Jean-François Sivadier (Théâtre national de Bretagne – Odéon Théâtre de l’Europe.

Prix Jean-Jacques Lerrant (révélation théâtrale de l’année) :
Adeline D’Hermy, pour Solness le constructeur d’Henrik Ibsen, mise en scène Alain Françon (Comédie de Reims, Théâtre national de la Colline)

Meilleur créateur d’éléments scéniques :
Eric Soyer, pour la scénographie de l’adaptation de Métamorphose de Kafka, mise en scène Sylvain Maurice (Théâtre national de Strasbourg), et la scénographie et la lumière pour La Réunification des deux Corées de Joël Pommerat (Odéon Théâtre de l’Europe)

Meilleur compositeur de musique de scène :
Andy Emler, pour Ravel de Jean Echenoz, mise en scène Anne-Marie Lazarini (Théâtre Artistic Athévains)

Meilleur livre sur le théâtre :
Politique du spectateur : Les enjeux du théâtre politique aujourd’hui, d’Olivier Neveux (Editions La Découverte)

Prix Musique

Grand Prix (meilleur spectacle lyrique de l’année)  :
Written on skin musique et chef : George Benjamin, livret Martin Crimp, mise en scène Katie Mitchell (Festival d’Aix-en-Provence)

Prix Claude Rostand (meilleur spectacle lyrique créé en province) :
Rienzi de Wagner, mise en scène Jorge Lavelli, direction musicale Pinchas Steinberg (Capitole de Toulouse)

Meilleure création musicale :
Claude de Thierry Escaich, livret de Robert Badinter, mise en scène Olivier PY, chef Jérémie Rhorer (Opéra national de Lyon)

Meilleur créateur d’éléments scéniques :
William Dudley pour les décors et les vidéos de Synday in the park

Personnalité musicale  :
Barbara Hanningan, soprano, pour Written on skin au Festival d’Aix-en-Provence, Lulu à la Monnaie de Bruxelles, Correspondances de Dutilleux (chez DG)

Révélation musicale  :
Julie Fuch, soprano, pour Ciboulette à l’Opéra-Comique, Ariane à Naxos au Théâtre de l’Athénée, Mélodie de Jeunesse de Debussy/Mahler.

Meilleurs livres sur la musique :
Guide de la Zarzuela essai de Pierre-René Serna (Bleu Nuit Editions)
Bela Bartok, monographie de Claire Delamarche (Fayard)

Meilleure diffusion musicale audiovisuelle :
Le Grand macabre de Ligeti, chef Michael Boder, mise en scène La Fura Dels Baus (Gran Teatre del Liceu, Barcelone) DVD Arthaus.

Prix de l’Europe francophone  :
Théâtre de la Monnaie de Bruxelles pour l’ensemble de ses productions lyriques (La Dispute, Lulu , Cosi fan tutte, etc)

Prix Danse

Grand Prix :
Renée en botaniste dans les plans hyperboles, Système Castafiore, Marcia Barcellos, Karl Biscuit (Théâtre national de Chaillot)

Personnalité Chorégraphique de l’année :
Jacqueline Fynnaert, pour l’ensemble de sa carrière de pédagogue et de formatrice d’étoiles.

Meilleur livre sur la danse :
La Ballerine et El Comandante d’Issis Wirth (Editions François Bourin)

Photo : les trois grands prix : théâtre, musique, danse

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.