Accueil > 1.2.3. théâtre ! du 29 avril au 21 mai

Agenda / Festival / Jeune Public

1.2.3. théâtre ! du 29 avril au 21 mai

par Dominique Darzacq

Beau clap de fin

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Catherine Anne quittera le TEP, qu’elle dirige depuis 2002, en juin prochain. Pour sa huitième et dernière édition de 1.2.3. Théâtre « festival de théâtre pour tous à partir de l’enfance », elle fait se croiser le nec plus ultra de la création jeune public. Attachée au vif des écritures, le trio d’auteurs qu’elle a réunis sur l’affiche, sont de ceux qui, tout en s’adressant à l’imagination des enfants, font également bouger les méninges des plus grands. Avec ces trois là, Karin Serres, Carole Thibaut ou encore Philippe Dorin, il s’agit aussi un peu de retrouvailles puisqu’ils furent auteur(e)s résidents du TEP.

Divers dans leur style et leur approche, ils ont en commun d’estimer qu’il en va de l’écriture comme de la vitalité humaine. Cette pernicieuse obésité qui nous bouche les artères, risque bien quand il s’agit du verbe, d’obstruer les voies de l’imaginaire. Alors ils écrivent maigre. Ce qui ne veut pas dire sans saveur. Loin de là. Ni que leur mots n’ont pas de poids. Débarrassés des fioritures qui les alourdissent, ils font mouche. « Aux enfants, j’essaie de leur dire ceci : les mots sonnent moins pour raconter une histoire que pour faire de la musique » explique Philippe Dorin dont les pièces, sortes de « Haïkus pour le théâtre », ne racontent pas à proprement parler une histoire, mais sont plus une suite de scènes brèves qui ouvrent chaque fois de nouvelles portes au fabuleux et à la réflexion.

Des mots qui rêvent, qui tranchent, et qui font voyager.

Pour Philippe Dorin, les noirs ou les silences tels ceux qui ponctuent Les Epoux comptent autant que les mots. Mis en scène avec doigté par Christian Gangneron, le spectacle, fruit d’une commande spécifique du musicien Matteo Franceschini à l’auteur, est le mariage réussi du théâtre et de la musique. Avec clarinette, violoncelle et accordéon, s’engage « sur fond de solitude mais à hauteur de rêve », un drôle de dialogue, entre une paysanne qui veut chasser les moineaux de son champ et son mari- épouvantail. ( A partir de 4 ans)

Les mots de Carole Thibaut, eux, « mettent en marche les mécanismes de l’oppression » et ses variantes au sein de la famille, ainsi que l’atteste Avec le couteau le pain qui contribua à sa renommée.
Auteur(e), metteur en scène, comédienne, Carole Thibaut ne dissocie pas son geste artistique de ses engagements citoyens, et c’est d’un regard aigu, qui n’ôtait rien à la fantaisie et à la drôlerie, qu’à travers son spectacle La genre humaine , elle explorait les diverses représentations du féminin.

Avec Les Petites empêchées, histoires de princesses , elle noue ensemble les deux thèmes, mais cette fois, à travers les figures qui hantent la littérature enfantine. Or donc, « Il était une fois » une reine, qui pourrait bien ressembler à celle de Blanche Neige. Elle voulait garder ses secrets, alors, dans son royaume il était interdit de poser des questions. Ses deux filles élevées dans la stricte obédience à la loi rêvaient, l’une de courir le vaste monde, l’autre de danser. On le sait dans les contes, il arrive que des fées marraines, même un peu déjantées, viennent donner un coup de pouce aux princesses rêveuses et leur ouvrent les chemins de la liberté en perturbant l’ordre établi (à partir de 7 ans).

Auteur fécond, éditée à l’Ecole des Loisirs, Karin Serres, elle, est présente avec deux textes. L’un mis en scène par Anne Contensou, « Tag » un feuilleton théâtral rock en deux épisodes qui mêle mystère et suspens. (à partir de 11ans), l’autre, « Mongol » que met en scène Pascale Daniel-Lacombre, et qui raconte avec fantaisie et humour comment la lecture d’un dictionnaire va faire voyager au bout du monde Ludovic, gamin un peu à la marge parce qu’un peu lent , et que ses copains traitent de Mongol (à partir de 8 ans).
Outre les spectacles, ce festival jeune public est émaillé de rencontres, ateliers, lectures et de quelques festives découvertes.

1.2.3. Théâtre « Festival de théâtre pour tous à partir de l’enfance ». Horaires et durées variables
Du 29 avril au 21 mai au TEP tel 01 43 64 80 80.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.