Accueil > Troubles de Mémoire

Critiques / Théâtre

Troubles de Mémoire

par Marie-Laure Atinault

Les maux des souvenirs

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Manlio Santanelli est un auteur italien contemporain dont le nom, pourtant assez simple, semble difficile à retenir pour le public français, à moins qu’il ne s’agisse d’une perte momentanée de mémoire. De lui, on a notamment pu voir Issue de Secours dans une mise en scène de Pierre Ascaride, La Reine Mère interprétée par Tsilla Chelton et, plus proche de nous, l’excellente mise en scène de Dominique Lourcel du Baisemain. Tous ces spectacles ont connu un vrai succès public et critique. Santanelli est un auteur malicieux qui aime déstabiliser et son Troubles de Mémoire correspond aussi à cette logique.

Trente ans après

En trente ans, on change et lorsque deux anciens copains de lycée se revoient fortuitement, ils ont à la fois beaucoup à se dire et pas grand chose. Igino est circonspect quant aux raisons qui ont poussé Severo à lui rendre visite 30 ans après. Il ne croit pas trop au prétexte invoqué, une heure de libre à tuer avant un prochain rendez-vous. Igino est avocat. Il mène une vie simple, mais dans une certaine aisance. Severo, lui, consacre sa vie à ses affaires. Volubile, il cerne son ancien ami, traquant des souvenirs qu’Igino préférerait oublier.

Tout l’art de Manlio Santanelli se déploie dans des dialogues qui semblent anodins à première vue mais qui forment inexorablement un nœud coulant. La mise en scène et la scénographie réalisée à quatre mains par Enrico di Giovanni et Myriam Derbal est axée sur un dépouillement de l’espace. On sent que la table et les deux chaises ont été choisies avec le plus grand soin. Il y a aussi deux fauteuils de style mais en plexiglas, à l’image d’Igino qui se donne beaucoup de mal pour être transparent. Un homme sans relief mais dont le passé peut être douloureux, interprété avec beaucoup de retenue, de force refoulée par Jean-Pierre Hutinet. Severo, le beau parleur, le déclencheur du passé, est interprété avec un charme irritant par Enrico di Giovanni. Troubles de mémoires est une pièce intense et troublante, à noter sur vos agendas.

Troubles de Mémoire, de Manlio Santanelli. Traduction et adaptation : Dominique Mancini. Par la Compagnie du Plateau. Avec Jean-Pierre Hutinet et Enrico Di Giovanni. Au Théâtre Aktéon, 11 rue de Général Blaise, 75011 Paris. Réservations : 01 43 38 74 62. Du 1er mars au 15 avril à 20h. Du mercredi au samedi.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.