Accueil > Les Temps Difficiles

Critiques / Théâtre

Les Temps Difficiles

par Marie-Laure Atinault

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Des temps difficiles qui remplissent un théâtre

Faut-il que les auteurs qui ont connu le succès et la gloire de leur vivant doivent être au purgatoire du répertoire. Edouard Bourdet fait partie de ces auteurs tombés aux oubliettes de l’histoire, leurs œuvres ne sont plus éditées, leurs pièces ne connaissent plus l’épreuve des planches. Pourtant le théâtre d’Edouard Bourdet fit le bonheur de plusieurs théâtres entre autre celui de la Michodière où l’on peut toujours voir une affiche de « La Fleur des Pois », « Le Rubicon », « La Prisonnière », appartiennent à l’histoire, « Fric-Frac » survit grâce à sa version cinémathographique, seul « Le Sexe Faible » fut joué à la Comédie Française en 1957 avec Jacques Charron dans le rôle du maître d’hôtel observateur de ce demi-monde. La pièce sera reprise avec Jean Laurent Cochet en dehors de la Salle Richelieu et connaîtra un beau succès.

Un absent des dictionnaires

Edouard Bourdet est un grand oublié des dictionnaires généralistes, et s’il apparaît avec des commentaires réduits à la portion congrue, ce sera plus en qualité d’Administrateur Général de la Comédie Française de 1936 à 1940. Le Front Populaire et son Ministre Jean Zay, ancêtre du Ministre de la Culture, veut rendre son lustre à une Comédie Française engoncée dans des traditions et des pesanteurs de préséances. La hiérarchie des emplois est toute puissante, à plus de 70 ans d’âge, Albert Lambert joue toujours le Cid. Les premiers rôles sont des bastions que les Sociétaires n’abandonnent pas. Bourdet est un homme de théâtre, il connaît très bien le milieu. Il impose le cartel : Dullin, Baty, Copeau, Jouvet. Ils vont dépoussiérer la “Vieille Dame”. Bourdet a exigé les pleins pouvoirs, il donne un coup de pied salutaire dans la ruche endormie (la ruche étant l’emblème de la Comédie Française). Lorsqu’il succombe d’une embolie en janvier 1945, aucune des œuvres de Bourdet n’est au répertoire, il faudra attendre 1948 pour que « Les Temps Difficiles » soient présentés dans une mise en scène de Pierre Dux. Il remontera ce spectacle au Théâtre des Variétés dans les années 1970, avec Guy Tréjean et un tout jeune comédien qui se fera remarquer dans le rôle de Bob : Stéphane Hillel.

« Les Temps Difficiles » ou un éternel recommencement ?

La pièce est publiée en 1934. Elle est bien ancrée dans la France d’entre deux guerres. C’est une France qui se relève difficilement de la crise et subit une transformation sociale. Après la guerre de 1914-1918, le pays est entré douloureusement dans le XXème siècle. Nous sommes dans le jardin de la propriété familiale. Dans la Haute Bourgeoisie d’Affaires, l’heure du thé n’est pas aussi futile qu’il apparaît entre eau chaude et madeleine, les femmes tissent un réseau mondain primordial pour la vie de la famille. Jérôme en est la clef. Pour sauver leur affaire, il sera prêt à sacrifier leur Iphigénie, en l’occurrence Anne-Marie que l’on va marier pour les hauts intérêts de la famille. Qui parle d’Amour ? Connais pas !

Dans Les Temps Difficiles, Bourdet observe comme dans « La Fleur des Pois »« Le Sexe Faible », un monde particulier : celui des affaires. Il observe, décortique avec un stylo scapel très aiguisé. Sous l’apparente frivolité d’une villégiature estivale, Bourdet dépeint les protagonistes, les analysant, les décortiquant pour mieux préparer les ressorts de l’intrigue. Bourdet nécessite une mise en scène pointue. En effet, son théâtre d’équilibriste ne supporte pas la médiocrité, mal mise en scène ou mal joué : il sombrerait dans une simple charge sociale. On pense bien sûr « Aux affaires sont les affaires » !

Jean-Claude Berutti a souhaité monter cette pièce. Sa mise en scène est exemplaire puisqu’elle donne un éclairage passionnant à ce texte. Il s’est attaché à faire entendre le texte et le sens. Décortiquant, expliquant. Même si la problématique de Jérôme, le chef de famille est universel et intemporel. Comment pérenniser son bien en utilisant tous les moyens possibles en ayant sa conscience pour soi ? Jérôme est un maître en la matière. La distribution est un vrai plaisir de comédiens. Bruno Raffaelli, stature de géant, voix profonde, physique de sénateur compose un Jérôme impressionnant dans sa froide détermination. Il est formidable dans le déni de tout sens moral. Il faut saluer Claire Vernet qui avait repris au pied levé le rôle de Mélanie Laroche créé avec beaucoup d’esprit par Dominique Constanza. Claire Vernet a su imposer son élégance et une frivolité apparente qui cache sa détresse de mère.Guillaume Gallienne est Bob Laroche, c’est-à-dire un jeune homme qui est un crétin bourré de tics. Le rôle est certes porteur, mais Guillaume Gallienne évite toutes les facilités pour donner à ce Bob pitoyable une dimension qui fait froid dans le dos. Tous sont justes, parfaits dans la construction de cette mise en scène où chaque geste est réglé à l’unisson de ce monde où les codes sont primordiaux.

Les Temps Difficiles sont un évènement. Cette reprise exceptionnelle va permettre à ceux qui n’avaient pu voir le spectacle pour cause de triomphe, de savourer la mise en scène de Jean-Claude Berutti. Bourdet doit lui rendre grâce doublement puisqu’il est interprété par les comédiens français et le public découvre un théâtre qui est bien au dessus du drame bourgeois, étiquette collée à la va-vite sur son œuvre.
Mais n’est-il pas paradoxal que cette pièce créée en 1934 nous semble si actuelle et qu’elle remplisse un théâtre à une époque où les théâtres parisiens traversent une crise sans précédent.

Les Temps Difficiles d’Edouard Bourdet, mise en scène de Jean-Claude Berutti, avec Catherine Ferran, Claire Vernet, Catherine Sauval, Bruno Raffaelli, Alain Lenglet, Igor Tyczka, Guillaume Gallienne,Céline Samie, Christian Cloarec, Madeleine Marion, Denis Léger-Milhau ..., au Théâtre du Vieux-Colombier (Comédie Française) 75006 Paris, du 23 Mai au 24 juin 2007.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

1 Message

  • Les Temps Difficiles 13 décembre 2016 09:38, par claude rozsa

    Vous avez omis dans votre article la production faite pour la télévision par Jean Pignol en 1966 dans une mise en scène de Pierre Dux réunissant Louis Seigner, Marco Behar Daniel Lecourtois, Alain Feydeau, Michel Duchaussoy Marcel Tristani Louise Conte Marthe Alycia Denise Pezzani entre autres. L’enregistrement vidéo de la pièce est disponible aux Editions Montparnasse depuis 2008 dans la collection du répertoire de la Comédie Française qui comte de véritables joyaux de cette période des années 60-80

    repondre message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.