Accueil > Le Meilleur professeur

Critiques / Théâtre

Le Meilleur professeur

par Marie-Laure Atinault

Il y a meilleur et meilleur

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le proviseur Rhinocéros reçoit, excédé, Monsieur Gibon, professeur de mathématiques. Ce dernier est poli, déférent, mais chagrin. Sa notation ne lui convient pas. Pourquoi n’est-il pas noter comme "excellent professeur". Car les subtilités de notation sont infinies et fort diplomatiques, un "bon professeur" étant en fait reconnu par ses pairs comme un bien médiocre enseignant. Cette récrimination irrite fort Rhinocéros qui doit faire face à un problème d’importance. Une chaîne de télévision va présenter en prime time, tous les soirs pendant deux semaines, les douze meilleurs professeurs de France, qui s’exprimeront à tour de rôle pendant cinq minutes. Ainsi en a décidé le ministre qui y voit une excellente promotion pour l’école publique qui en a bien besoin.

Difficultés et contradictions de l’institution scolaire

Rhinocéros doit donc désigner son champion. Il choisit sans hésitation Monsieur Albatros, professeur de français unanimement apprécié par ses élèves, les parents et sa hiérarchie. Ce qui lui vaut cependant la sourde jalousie de ses collègues. D’autant que ses méthodes, qui se réfèrent à un certain classicisme, ne sont pas dans l’air du temps.
Le choix de Rhinocéros, tiraillé par sa hiérarchie, provoque ainsi des tiraillements qui vont mettre à jour les difficultés et les contradictions de l’institution scolaire, le comportement des élèves et le rôle ambigu exercé par les parents. Le drame personnel d’un lycéen mettra un point d’orgue tragique à ce jeu de rôles dans lequel personne n’avance tout à fait à visage découvert.

Fable à l’ironie grinçante

Daniel Besse est l’un des rares auteurs à aborder nos grands problèmes de société, maniant avec humour les vicissitudes de notre temps. Après l’entreprise, dans Les Directeurs, voici donc le tour de l’éducation. Le ton est toujours celui de la fable à l’ironie grinçante. Les personnages portent des noms à la Benjamin Rabier et sont tous dessinés, surlignés, avec cette vivacité de trait caractéristique du style de Daniel Besse. Il sait manier, tel un apothicaire génial, l’humour et la gravité. La distribution est parfaite. Philippe Magnan, pour qui le rôle de Rhinocéros a été écrit sur mesure, sait montrer la brèche dans la carapace de son personnage de proviseur fataliste. François Caron, zèbre mal zébré dans un monologue poignant est le porte-parole de ce corps enseignant, colosse aux pieds d’argile. La tourbillonnante Claudie Guillot, échappée de la Comédie Française, donne libre cours à sa fantaisie.
Le Meilleur professeur est le meilleur spectacle de cette rentrée. N’hésitez pas à grossir les rangs du Petit Théâtre de Paris avec ou sans cartable. Vous serez bien noté !

Le Meilleur professeur, de Daniel Besse. Mise en scène : Stéphane Hillel.
Avec Daniel Besse, Marie Bunel, Claudie Guillot, Virginie Peignien, Iris Besse, François Caron, Philippe Magnan, Guillaume de Tonquedec. Decor : Edouard Laug. Lumières Laurent Beal. Petit théâtre de Paris. www.theatredeparis.com.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.