Accueil > Y’a des animaux dans nos chansons de et par Chanson Plus Bifluorée

Critiques / Jeune Public

Y’a des animaux dans nos chansons de et par Chanson Plus Bifluorée

par Dominique Darzacq

Un bestiaire à malices

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Sous le vocable aux allures de pub pour une pâte dentifrice, se cachent trois larrons en foire sur le vaste chantier de la chanson. Trois musiciens chanteurs : Sylvain Richardot (piano, guitare), Michel Puyau ( guitare, ukulélé), Xavier Cherrier ( guitare, harmonica). Trois « acrobates de la voix » comme ils se définissent, dont le style est, justement, de ne pas en avoir.

Poètes et humoristes, voix de velours et arpèges en joyeux délire, ils chevauchent allègrement tous les genres, de la variété classique à la polyphonie corse en passant par le folk québécois, le tango et autres chachacha... n’hésitant pas plus à déposer leurs gammes le long des vers de Baudelaire, Hugo ou Rimbaud,(Poèmes leur dernier opus) qu’à recycler d’anciens tubes rigolos pour en faire de nouveaux à propos de nos soucis contemporains tels ceux de « L’Informatique  », « épatant mais qu’est-ce qu’on perd comme temps », emprunt revendiqué à « la rate qui s’dilate » d’Ouvrard ( Je ne suis pas bien portant )

Une quinzaine d’albums ponctue 25 ans de carrière que le trio, enfant croisé de Boby Lapointe et des Frères Jacques, célèbrera en décembre à l’Alhambra, et témoigne d’un esprit constamment sur la brèche en même temps que de l’inventive vélocité musicale et vocale du groupe.Parmi ceux-ci, sortis en 2008, Y’a des animaux dans nos chansons conçu pour les enfants.

Grâce à la persuasion de Leïla Cukierman, directrice du Théâtre d’Ivry qui a accueilli Chanson Plus Bifluorée en résidence, le CD est devenu un malicieux et réjouissant bestiaire en 3D. Entre quelques sketches farceurs qui, mine de rien, glissent de pertinentes infos de sciences naturelles, une irrésistible séquence de marionnettes à propos des dinosaures et des pâtosaures, cette dernière espèce étant bien connue des enfants, on croise en chansons, le cafard qui se morfond au fond de son placard, des cloportes qui vont en cohorte, le mille pattes épuisé, puisque « le temps de se déchausser, il est temps de se lever », l’araignée, laquelle, une maille à l’endroit, une maille à l’envers, tisse sa toile même sur Internet , le carcajou et le caribou, la pipistrelle et le cacatoès, l’ours et la coccinelle… Une désopilante ménagerie à pattes, à poils, ou à plumes convoquée pour un bêbête show tiré à quatre épingles, haut en couleurs et en rythmes qui sème des éclats de rire dans les yeux des bambins et aussi des plus grands.
A voir de 5 à 99 ans.

Y’a des animaux dans nos chansons de et par Chanson Plus Bifluorée 50’
Théâtre d’Ivry 10 h et 14h30 jusqu’au 13 octobre tel 01 46 70 21 55
Espace Cardin à Paris le 5 novembre (Festival Mino)
Puis en tournée

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

1 Message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.