Accueil > Quelle Galère de Jon Fosse

Critiques / Jeune Public / Théâtre

Quelle Galère de Jon Fosse

par Dominique Darzacq

Chienne de vie !

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Premier volet de la savoureuse trilogie, Le Manuscrit des chiens , Quelle galère est le récit des aventures et mésaventures du chien Websterr, chien d’appartement choyé par la vieille Oline qui le serre un peu trop sur son gros ventre. Il n’en peut plus le chien websterr de toutes ces caresses et effusions, non, lui est fait pour l’aventure. Il rêve de voir la mer, de courir dans la forêt porter secours à une jolie petite chienne blanche. Car lui, le chien websterr, n’est pas un chien ordinaire, mais un chien solitaire.

A la faveur d’une porte entr’ouverte, le voilà qui file truffe au vent vers la grande ville à la conquête de son destin d’aventurier. Mais la vie de chien solitaire ne va pas sans embûches et rencontres décevantes. Se débrouiller seul, affronter les avanies et les bassesses canines, n’est pas une sinécure. La sagesse fataliste du chien Anderson rencontré au « Bon Repos des chiens solitaires » n’y fait rien, les entrailles affamées, le chien Websterr se dit que tout de même il y avait du bon à être près de la vieille Oline.

Comme La fontaine puise dans le bestiaire pour nous dire deux ou trois choses de nos comportement humains, Jon Fosse recourt à la fable pour aborder quelques grandes questions qui touchent à ce moment de l’enfance où on est pris entre désir d’indépendance et d’autonomie et besoin de protection.

« J’ai toujours été une sorte de minimaliste » explique Jon Fosse, qui s’adresse aux enfants avec le plus grand naturel et de cette singulière écriture concrète et pourtant poétique, dont le rythme et le phrasé en disent plus que les mots.

De l’espace scénique à la prestation des acteurs qui ne jouent pas le texte, mais le « respirent dans toute sa vérité », en passant par l’utilisation judicieuse et discrète de la vidéo, Christophe Laluque, se tenant délibérément au plus près de la sobriété de l’auteur, organise un spectacle choral tout palpitant de drôlerie et d’émotion.
Parents, vous pouvez accompagner vos enfants ( à partir de 8 ans), vous ne le regretterez pas, mais hâtez-vous, il reste peu de jours pour en profiter.

Quelle Galère, de Jon Fosse. Mise en scène Christophe Laluque, avec Catherine Bayle, Loïc Le Roux, Bruno Pessenti . 1 h

Théâtre Dunois jusqu’au 18 novembre tel 01 45 84 72 00

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.