Accueil > Mon pantalon est décousu de et par Laurent Viel et Marc Viseur

Critiques / Festival

Mon pantalon est décousu de et par Laurent Viel et Marc Viseur

par Dominique Darzacq

Un des bijoux du off

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

« Dis-moi ce que tu chantes je te dirai qui tu es ». Des chants sacrés à la chanson yéyé, des « Mazarinades » au Chant des partisans, du madrigal à la chanson d’amour, couplets et comptines véhiculent les préoccupations et les humeurs du temps et de la société. Puisqu’à travers un répertoire c’est toute une époque, avec ses craintes et ses joies, ses rires et ses larmes, qui se révèle, Laurent Viel et Marc Viseur, comédiens et chanteurs, nous entrainent dans les années d’avant et d’après-guerre, en interrogeant ceux qui les ont vécues.

Après le jubilatoire J’ai la mémoire qui chante qui, à partir du témoignage de personnes âgées, racontait en chansons les heurs et malheurs du XXe siècle, et Que reste-t-il de nos amours qui évoquait mai 68, nos deux larrons, épaulés efficacement par Thierry Garcia à la guitare électrique et aux arrangements, se sont demandés « Qui était mon grand-père quand il était petit ? ». La réponse en chansons à cette judicieuse question se propose de tisser des liens entre nos bambins d’aujourd’hui scotchés sur Internet et leur papy et mammy. Que chantaient-ils alors ?

A l’âge de leurs culottes courtes et de leurs jupes plissées, ils mangeaient des confitures, celle « qui dégouline et passe par le trou de la tartine ». Des Frères Jacques à Georgius (Le Lycée papillon ), en passant par Mireille et Jean Nohain (Si vous connaissiez mon papa), du burlesque et poétique Quand Zézette zozote au méchant et désopilant Tango des bouchers de la Villette, c’est une réjouissante et ludique virée dans les années 30-50 que nous proposent Laurent Viel et Marc Viseur. Les chansons subtilement réorchestrées, pour mieux nous les faire entendre, par Thierry Garcia, ponctuent toute une mémoire populaire émaillée de bancs d’école, d’émois adolescents, d’effrois enfantins, de plaisirs intimes aussi bien que des drames de l’Histoire évoqués délicatement notamment avec Le Grand Lustucru.

De la mise en scène, aux multiples accessoires insolites et réjouissants, au jeu des comédiens, excellents chanteurs, tout enchante dans ce spectacle car tout y est rigueur et fantaisie débridée, insolence, tendresse et humour. Le trio dont le plaisir à être en scène est communicatif, a concocté là un petit bijou de théâtre musical aussi inventif que tiré à quatre épingles, destiné à tous les publics de 7 à 97 ans, à voir en famille, ou en couple, seul ou accompagné. Programmé à 11 heures du matin il a toutes les vertus pour faire commencer une journée festivalière du bon pied.

« Mon pantalon est décousu » spectacle musical de Laurent Viel, Marc Viseur et Thierry Garcia. 1h10
Théâtre du Petit Louvre 11h du matin. Jusqu’au 31 juillet
tel 04 90 86 04 24
.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.