Accueil > Faim de loup

Critiques / Jeune Public

Faim de loup

par Dominique Darzacq

Les appétits d’une petite fille

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Imaginé par Ilka Schönbein (mise en scène) et Laurie Cannac (manipulation et interprétation), Une faim de loup revisite avec humour et en les mixant Le Petit Chaperon rouge , de Perrault, mais surtout des Frères Grimm, qui derrière le décor du merveilleux, agitent de troublantes questions humaines, ce qui en fait la source d’une inépuisable inspiration.

Le petit chaperon dont il est question ici, a plus affaire du côté des grandes voies de circulation urbaine des grandes villes, que de celui des forêts touffues où l’on flâne en cueillant des fleurs. Les dangers n’y sont pas moins grands et les rencontres avec le loup y sont tout aussi lourdes de conséquences.

Au centre de la scène, un grand lit blanc, esquif lancé sur la houle de l’imaginaire et cocon d’où sort telle la chrysalide devenant papillon, une ado , visage blanc, le sourire naïf mais le regard avide. Chapeau cloche rouge évidemment, comme son nez de clown et les chaussures à talons de maman qu’elle enfile. Peu lui chaux les appels téléphoniques d’une mère qui ne cesse de lui recommander sagesse et prudence, la jeune fille a décidé d’aller chez sa grand-mère. Elle y va comme on fugue, comme on part, avec appétit, à l’aventure et à la découverte du monde, en bousculant les balises qui contraignent, en bravant les interdits, comme, par exemple, avaler un plat de spaghettis noyés de ketchup ou boire le vin (rouge) destiné à grand mère….

A la manière transformiste chère à Ilka Shönbein, Laurie Cannac, seule en scène en un corps à conte chair et chimères mêlées, est tout à la fois la grand-mère, le loup et le petit chaperon rouge sur un chemin initiatique semé de rire et d’angoisse, le tout forgé d’impressionnantes images proches de l’art brut par la force de leur évocation.

Une faim de loup. Spectacle de marionnettes. d’après « Le Petit Chaperon rouge » des Frères Grimm. Mise en scène Ilka Schönbein, marionnettes Laurie Cannac, Ilka Schönbein & Serge Lucas. Conception, interprétation, manipulation Laurie Cannac. Pour Petits et grands à partir de 8 ans.

Photo Serge Lucas

Durée du spectacle 1h.
Au théâtre Le Grand Parquet jusqu’au 3 février tel 01 40 05 01 50.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.