Accueil > Jacky Viallon est mort

Portraits / Jacky Viallon / Disparition

Jacky Viallon est mort

par Marie-Laure Atinault

La mort d’un Poète

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Notre ami Jacky Viallon est décédé hier à son domicile. Son cœur trop grand, trop généreux lui a fait défaut alors qu’il avait mille projets en tête.

Auteur, comédien, metteur en scène, chroniqueur, clown, Jacky nous laisse orphelin de ses jeux de mots, de ses constructions de mondes absurdes.

Avec courage et détermination, il faisait fi de la maladie et allait toujours de l’avant.

La première fois que l’on rencontrait Jacky, ses yeux pétillants, son humour fleuri, son apparence de poète qui serait ami avec Villon ou Prévert nous séduisait immédiatement.
L’un de ses derniers spectacles où il nous faisait visiter une exposition, remporta un beau succès au festival d’Avignon. Il faut dire que son « Histoire naturelle des objets bureaucratiques », était un petit bijou d’humour absurde.

Ariane Mnouchkine l’avait accueilli pour deux représentations exceptionnelles de son spectacle « Un fou comme on n’en fait plus, réfugié poétique au Théâtre du Soleil ». Avec gourmandise, il avait lu un florilège de ses textes. Entouré d’objets hétéroclites, qu’il avait détournés, dressés afin qu’ils révèlent leur vraie nature.

Nous pleurons surtout l’ami, car Jacky était un humain de la plus belle eau. Observateur pertinent et impertinent, il voulait croire en la bonté. Nous plaignons beaucoup ceux qui ne l’ont pas compris.

Il laisse une œuvre importante, pleine d’allégresse, de finesse et d’humour. Ce gourmet de la vie, ce fou de texte, cet amoureux du théâtre, tel que nous le connaissions, laissera son âme errer dans les théâtres qu’il aimait tant.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.