Accueil > Instants de théâtre de Laurencine Lot et Michel Corvin

Critiques / Théâtre

Instants de théâtre de Laurencine Lot et Michel Corvin

par Gilles Costaz

Pleins feux sur l’acteur

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Festivités obligent, quelques beaux livres sur le théâtre paraissent à l’approche de Noël. Celui-ci, Instants de théâtre, est incontestablement un très bel ouvrage. Deux grands noms de l’observation de l’art dramatique, Laurencine Lot, photographe, et Michel Corvin, essayiste (un fanatique de Genet et de Novarina, qui aimait aussi le théâtre de boulevard : nous en parlons au passé, hélas ! Il est mort l’an dernier), ont confié leur travail à une belle équipe éditoriale : Tohubohu/Archimbaud, Jacques Binsztok et Matthieu Rondeau. Album noir au dos rouge, le livre projette en couverture l’image passionnée d’Hugues Quester et Valérie Dashwood jouant Six Personnages en quête d’auteur de Pirandello dans la mise en scène d’Emmanuel Demarcy-Mota. Tout est aussi vibrant à l’intérieur. Laurencine Lot a choisi dans ses archives qui remontent loin (les photos les plus anciennes sont de 1974) des scènes qui sont d’une particulière intensité. Elle n’aime pas, à l’évidence, le théâtre immobile et elle aime retrouver les contrastes d’expressions, de mouvements et de couleurs qui font la beauté des grands tableaux. Voici Michel Bouquet l’air colérique dans Le roi se meurt, Guillaume Gallienne la peau couverte d’or dans Les Bacchantes et aussi en travesti, en compagnie d’Eric Ruf, dans Lucrèce Borgia, François Périer riant avec Polanski dans Amadeus, Laurent Terzieff décharné dans son dernier rôle, Philoctète, Copi, Alfredo Arias, Charles Berling, Valérie Dréville, Catherine Hiegel, Christiane Cohendy, Angelica Liddell, Laurent Poitrenaux, Jacques Mauclair, Tsilla Chelton, Hervé Van der Meulen, Valérie Lang, Carlotta Ikeda, Judith Schemla, Lambert Wilson, Nicolas Bouchaud, Christiane Cohendy, Dominique Pinon, Robert Hirsch, Elodie Bouchez... Toute cette galerie représente l’interprétation la plus moderne, met en lumière le jeu physique des interprètes d’aujourd’hui, connus ou inconnus.
Michel Corvin a écrit une longue introduction et poursuit sa réflexion en partant de chaque photo pour évoquer la création liée à ce document mais surtout pour développer une sorte de traité du jeu au temps de la mise en scène triomphante. On eût aimé qu’il radiographie davantage l’art de Laurencine Lot par rapport à celui d’autres photographes mais, d’une certaine façon, d’aussi belles photos se passent de paroles. Il y a, dans cet ouvrage, quelque chose d’un Louvre théâtral ou plutôt d’un Beaubourg de la scène, tant la meilleure actualité de ces quarante dernières années est saisie dans une forme d’éternité.

Instants de théâtre, photographies de Laurencine Lot, texte de Michel Corvin. Edition Tohubohu/Archimbaud, 250 pages environ, 35 euros.

Photo Laurencine Lot.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.