Accueil > Trois Fleurs de cactus de Pierre Barillet

Actualités / Théâtre

Trois Fleurs de cactus de Pierre Barillet

par Gilles Costaz

Hommage aux trois interprètes d’un même rôle

Partager l'article :

On attend, à partir du 25 septembre, la nouvelle mise en scène de Fleur de cactus de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy. C’est la résurrection d’une pièce qui triompha à partir de 1964 et la confrontation de ce type de comédie avec des artistes d’aujourd’hui, soixante ans plus tard. Ces artistes sont Catherine Fau, pour le rôle central, et Michel Fau, pour la mise en scène et le rôle masculin principal (Cyrille Eldin jouera l’autre rôle masculin, et les représentations auront lieu au théâtre Antoine). A cette occasion, l’un des auteurs, Pierre Barillet, publie un petit livre très précieux, où il se souvient de trois des interprètes du rôle de Fleur de cactus : Sophie Desmarets qui en fut la créatrice et joua la pièce deux ans avec Jean Poiret, Lauren Bacall qui en fut l’interprète à New York en 1965 et Ingrid Bergman qui incarna le personnage à l’écran, en 1969, dans un film de Gene Saks.
Derrière un triomphe il y a toujours des incidents, des malentendus, des désaccords, des imprévus et un combat contre le conformisme, même lorsque l’oeuvre qui est créée semble avoir emprunté sans encombres la voie royale du théâtre de divertissement. Sophie Desmarets faillit ne jamais être libre, et les deux auteurs durent attendre deux ans avant que l’actrice se lança dans l’aventure, acceptant par amitié et se réjouissant que le rôle fût court. Lauren Bacall fut une interprète parfaite, mais fonctionnant plus sur son charisme que sur une agilité qu’elle ne possédait pas. Ingrid Bergman se chargea du personnage au cinéma, ce qui lui valut une haine définitive de Lauren Bacall. Ces moments de rencontre et de travail, Barillet les conte avec tendresse, dans une distance affectueuse, sans les enjoliver, avec le souci de sauver de l’oubli les qualités de chacune et ce qui les différenciait. Ce sont trois portraits au dessin rapide et sûr, qui permettent aussi de pénétrer dans les arcanes d’un certain théâtre et d’un certain cinéma. Quant à Catherine Frot, elle a rejoint ce témoignage sur trio mythique en signant un avant-propos amical et sautillant : « A nous deux Frot-Fau de jouer » !

Trois fleurs de cactus de Pierre Barillet, avant-propos de Catherine Frot. Ed. La Tour verte, collection Etats d’âme, 62 pages, 8 euros.

Photo DR.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.