Accueil > Tout en finesse de Rodolphe Sand, Carole Greep, Anne Bouvier

Critiques / Comédie & Humour

Tout en finesse de Rodolphe Sand, Carole Greep, Anne Bouvier

par Marie-Laure Atinault

Tout en finesse, tout en tendresse, Rodolphe sur les ailes de la danse !

Partager l'article :

Ah si vous l’aviez vu avec 10 de moins danser Carmen. Une merveille. Dix ans de moins, oui bien sûr mais surtout dix kilos de moins. Rodolphe est, selon les emplois au théâtre, qui ne sont plus officiellement en usage, une rondeur comique. Danseur classique, chanteur, comédien, metteur en scène et selon la rumeur excellent camarade, voilà le portrait sans retouche de Rodolphe Sand. Il nous livre un pas de deux, tout seul, pour un spectacle tout en finesse et en autodérision. Très impliqué dans la chorégraphie, il bat en brèche la dictature des danseuses spaghettis, en nous dévoilant son invention la « dicodanse ». Benjamin Millepieds, jaloux, a préféré quitter la France. Il faudra quelques leçons pour vous familiariser avec cet alphabet révolutionnaire. Quand il veut se détendre, il se fait une palme. C’est-à-dire qu’il visionne un film ayant eu la palme d’or au festival de Cannes. Un bon film de détente comme Des hommes et des dieux ou Amour. Va-t-il comprendre que Haneke est à l’humour ce que la toile émeri est à la douceur.
Rodolphe Sand est un pourfendeur de préjugés, un philosophe de la vie. Il voulait faire de la danse, il est danseur classique. Il voulait faire du théâtre, il est comédien. Il voulait avoir un enfant, mais quand on est homosexuel ce n’est pas si simple. Dans la galerie de personnages qu’il campe, son grand-père est un moment de tendresse, les deux postulantes mères porteuses sont des femmes atypiques. Chez Rodolphe, le pédagogue n’est jamais très loin : le dicodanse, la cinéphilie, la philosophie sans complexe, et le fameux quizz « qui est gai ».
Il aime les personnages qui marchent en marge des diktats de la société. Il repousse les « a priori ». Le public trouve parfaitement naturel de le voir en tutu faire des pointes. Le spectacle s’adresse à un large public et pas seulement aux danseurs classiques, aux cinéphiles, aux mères porteuses, aux homosexuels, il s’adresse à ceux veulent passer un bon moment. Nous lui décernons à l’unanimité la Palme de la bonne soirée, même si nous ne sommes pas sûr que le « dicodanse » soit au programme de l’opéra de Paris la saison prochaine...


TOUT EN FINESSE
De Rodolphe Sand, Carole Greep, Anne Bouvier
Mise en scène Anne Bouvier
Avec Rodolphe Sand
Comédie des boulevards
39 rue du sentier Paris 2° Tél : 0142 36 85 24
Tous les mardis à 21h30

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.