Accueil > Toi et tes rêves d’Antoine Rault

Critiques / Festival / Théâtre

Toi et tes rêves d’Antoine Rault

par Marie-Laure Atinault

Ses rêves sont plus beaux que la réalité ! Mais !!!!

Partager l'article :

Lors d’un vernissage Helen retrouve Paul. Ils ne s’étaient pas vus depuis 20 ans. Helen est vendeuse de lingerie. Paul est dentiste. Ils ont quarante ans. Ils sont libres à nouveau. Ils ont envie de tomber amoureux. Petite musique entraînante et nous retrouvons Helen dans cette même exposition. Ils redisent les mêmes mots ou presque, sauf que Paul le dentiste est dorénavant Robert, la star hollywoodienne. Helen est une créatrice de mode. Nous sommes dans un monde parallèle celui des rêveurs impénitents qui veulent améliorer la réalité. Helen fait partie de la race des architectes d’intérieurs qui refont le monde dans leur cerveau. Il est vrai que Paul dentiste est parfois un peu terre à terre et ne parle que d’impôt, de taxe alors que Robert est beaucoup plus séduisant ! Plus le quotidien devient banal et lourd plus Helen se refugie dans sa vie rêvée.
Antoine Rault, l’auteur du « Diable Rouge », et plus récemment du « Système », signe une comédie légère. Attendri par les vieux couples, et leur complicité, il a imaginé cette comédie avec un couple que nous suivons de 20 ans en 20 ans. Les scènes vécues et les scènes fantasmées se succèdent. Lorsque Paul déçoit Helen, elle en appelle au beau Robert. Elle se voit déjà en couverture des magazines people, vivant dans un cadre paradisiaque. Réalité et rêve s’enchaînent rapidement, il faut un petit temps d’adaptation au spectateur pour comprendre le système de la pièce. Par contre, on ne comprend pas pourquoi l’auteur a situé la pièce en Angleterre. Le coté anglo-saxon n’est pas assez accentué et n’apporte rien, ni pour en retirer un ressort comique, ni pour l’anecdote. Mais ces petites remarques sont balayées par la composition des interprètes Jérôme Anger a bien du charme, même en dentiste, et Stéphanie Vicat compose une Helen absolument délicieuse. Christophe Lidon a bien perçu l’esprit de la pièce, il faut faire confiance à l’imaginaire et aux rêves donc dans sa mise en scène il ne brime pas ces deux composantes. Bien au contraire, il fait confiance à la force de l’imaginaire des spectateurs. Un pan du mur, qui nous le verrons plus tard se transformera, un fauteuil, il n’en faut pas plus pour construire l’univers d’Helen. Si La force d’Helen réside dans sa capacité à s’évader, celle de Christophe Lidon est d’avoir donner forme aux rêves. Jérôme Anger et Stéphanie Vicat nous jouent avec bonheur leur petite musique de nuit où la fantaisie et le charme composent cette comédie bien sympathique.

Toi et tes rêves
D’Antoine Rault
Mise en scène Christophe Lidon
Lumières Marie-Hélène Pinon son Cyril Giroux
Avec Jérôme Anger et Stéphanie Vicat
Festival Off 2015
Théâtre du petit Chien Tél 04 90 85 89 49

Crédit photo : © Karine Letellier

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.