Accueil > Théâtre : les prix de décembre

Actualités / Théâtre

Théâtre : les prix de décembre

par Gilles Costaz

Michel Vinaver et Laurence Février couronnés

Partager l'article :

Reportés en raison de l’état d’urgence mis en place après les attentats, les prix du Centre national du théâtre ont été décernés le 9 décembre, dans les locaux de l’association rue Legendre. Généralement, le Grand Prix de littérature dramatique va à un jeune auteur ou à un auteur encore peu repéré. Cette année, en raison de la présence d’un texte de Michel Vinaver parmi les cinq finalistes, c’est l’un de nos dramaturges les plus connus qui a remporté le choix du jury présidé par Jean-René Lemoine. La pièce, Bettencourt boulevard ou Une histoire de France, parue aux éditions de l’Arche, vaut à Vinaver cet important grand prix. Ce texte a été mis en scène en novembre au TNP de Villeurbanne par Christian Schiaretti. Le spectacle arrivera au théâtre de la Colline à Paris, le 20 janvier : c’est un moment de théâtre passionnant où l’actualité – la directrice de L’Oréal cernée par les cupides de la politique et de la culture – est à la fois éclairée et mise en distance. Et quels acteurs ! Ce sont Francine Bergé, Jérôme Deschamps, Christine Gagnieux et beaucoup d’autres.
Le même CNT a décerné le même jour un autre prix, nouveau et destiné à être renouvelé chaque année, celui de la Belle Saison, qui couronne un auteur pour le jeune public. Le jury, présidé par Catherine Dan, n’a pas pu départager deux auteurs. Le prix est donc attribué à la fois à la Québécoise Suzanne Lebeau et au Français Sylvain Levey.
De son côté, le 10 décembre, l’ADAMI a remis son prix de théâtre annuel à Laurence Février pour sa pièce créée par la compagnie Chimène, Tabou. Cette œuvre sur le viol a été longtemps présentée au Lucernaire et sera reprise au Théâtre de l’Opprimé à partir du 15 mars. Le prix – une œuvre plastique et un chèque de 35 000 euros – ont été remis à Laurence Février par le comédien Sergi Lopez et par l’acteur-metteur en scène Jean-Paul Tribout. La cérémonie avait lieu au théâtre du Rond-Point. « Le théâtre nous sauve, a déclaré Sergi Lopez. Alors merci, Laurence. Car tu nous sauves ! ». Enfin, à la Société des auteurs et compositeurs dramatiques, le 14 décembre, le prix Nouvel Auteur 2015 : Fondation Jean-Manuel Bajen a récompensé Yves Barbara pour son texte La Mauvaise tête.

Photo DR, remise du prix de l’ADAMI. De gauche à droite : Jean-Jacques Milteau, président du Conseil d’administration, Jean-Paul Tribout, Laurence Février, Sergi Lopez.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.