Accueil > SexEden de Susana Lastreto

Critiques / Théâtre

SexEden de Susana Lastreto

par Gilles Costaz

Inversion des données

Partager l'article :

D’origine argentine, Susana Lastreto, le créatrice de la compagnie GRRR, l’auteur de Nuit d’été loin des Andes, a une audace bien différente de celle des auteurs européens. Elle est du même pays que Copi et une certaine parenté (joyeuse, irrévérencieuse) se sent dans ce nouveau texte, SexEden, qu’elle a d’abord écrit et joué pour le Festival des Caves et qu’elle reprend à l’Essaïon. Ses deux personnages sont une femme et un homme qui ont changé de sexe. La femme est devenue un homme et l’homme une femme ! Ce n’est facile ni pour l’un ni pour l’autre. La femme n’est pas habituée à avoir un sexe qui prend une certaine place à l’entrejambes, l’homme est très mal à l’aise avec une cavité au bas du ventre. Et il n’y a pas que ces problèmes. Tout est à réinventer. Mais c’est peut-être de cette façon que les sexes arriveront à se comprendre et dépasseront leurs relations de haine-amour si peu réfléchies.
Le texte est cru. On y appelle un chat un chat et un sexe par tous les noms que lui donne la langue parlée ! Pour l’écriture comme pour la mise en scène, Susana Lastreto a pris le parti de la farce, de l’énormité. Les deux acteurs sont comme gonflés à l’hélium ! Ils ont le volume des héros de carnaval. Susana Lastreto donne aux répliques un ton fantaisiste qui va l’étonnement hésitant à l’esprit de revanche cinglant. François Frapier (qui assure actuellement le rôle de l’homme devenu femme et sera remplacé plus tard par Julian Negulesco) est d’une parfaite outrance comique dans l’expression de la masculinité mise à mal par la féminité. Derrière l’efficacité de la farce, une belle intelligence du monde !

SexEden de et mis en scène par Susana Lastreto, lumière d’Arnaud Delaumeni, création des corps par Aymeline Lestrat, avec Susana Lastreto et François Frapier (jusqu’au 6 octobre) et avec Julian Negulesco (à partir du 6 octobre).

Théâtre Essaïon, les jeudis, vendredis et samedis à 21h30, tél. 01 42 78 46 42, jusqu’au 5 novembre, (durée : 1h)

Photo Juanita Boada.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.