Accueil > Regardez la neige qui tombe textes d’Anton Tchekhov

Critiques / Festival / Théâtre

Regardez la neige qui tombe textes d’Anton Tchekhov

par Dominique Darzacq

Superbe virée en Tchekhovie

Partager l'article :

Il faut le dire d’emblée, Philippe Mangenot, en toute complicité de jeu avec la comédienne Rafaèle Huou a concocté là un spectacle tout noué de fine intelligence et de plaisir que nos programmateurs culturels soucieux de leur public feraient bien d’accueillir. Ils n’auraient qu’à s’en féliciter ainsi que le prouve l’accueil qui réunit dans un même enthousiasme spectateurs et critiques.

A un interlocuteur qui lui avouait « Je déteste Shakespeare mais vos pièces sont pires, où est le sens de tout ça », Tchekhov répondait « Regardez la neige qui tombe, où est le sens ? ». Sous le chapeau de cette réponse, Philippe Mangenot nous propose un vagabondage dans la vie et l’œuvre de Tchekhov. Il le fait à la manière du peintre qui plante son chevalet pour brosser un paysage sur le vif, en rendre par touches les variations et nous en faire voir un détail qui nous a échappé. Sa palette : quelques éléments biographiques, correspondances, extraits de scènes emblématiques ( Platonov , Les Trois sœurs , Oncle Vania , La Mouette).
Chemin faisant nous croisons le médecin, celui qui part à Sakhaline enquêter sur la vie des forçats, celui conscient du mal qui le ronge, l’homme séducteur qui énumère ses bonnes fortunes et ne « souhaite pas à ses côtés une femme qui, comme la lune, apparaisse tous les jours », le mari qui se morfond en Crimée où il lutte contre les bacilles et, à l’instar de ses Trois sœurs », rêve de Moscou où Olga Knipper , sa « tendre idiote », interprète ses pièces au Théâtre des Arts. Dans les lettres enflammées qu’il lui écrit se manifeste également le dramaturge exigeant sur la manière de jouer ses pièces, auxquelles « Stanislavski ne comprend rien ». « Je veux juste dire : regardez-vous, regardez comme vos vies sont ennuyeuses », expliquait-il en précisant pour la mise en scène de ses pièces, « il faut faire simple, des chaises et de bons acteurs suffisent ». Une recommandation que Philippe Mangenot prend au mot. Une table de maquillage, une chaise, un perroquet où sont accrochés quelques vêtements et deux photos, l’une de Tchekhov, l’autre d’Olga Knipper lui suffisent à recréer l’univers d’un Tchekhov tout à la fois ironique et tendre, désespéré et joyeux qui mourut une coupe de champagne à la main.


Pour passer de l’homme intime au dramaturge, lier ensemble les divers fragments qui composent le panorama tchekhovien, Philippe Mangenot joue très intelligemment la carte d’un théâtre en train de se faire dont il nous fait non pas les voyeurs, mais les témoins actifs en baignant la scène et la salle d’une même lumière, passant d’un côté l’autre, de la salle à la scène. Comme Tchekhov guidant Olga Knipper, il interpelle la comédienne, lui indique un jeu de scène ou devient son partenaire pour jouer une scène de Platonov ou de cette « broutille scénique » selon Tchekhov qu’est L’Ours . Lui, nerveux et bourru, elle, solaire et toute de fluidité, discutant et disputant autour d’une scène de La Cerisaie et sur le caractère de Platonov ou d’Ivanov, Philippe Mangenot et Rafaèle Huou nous montrent en prime le théâtre côté cuisine et la subtilité de ses fumets.
Sous ses airs précaires et bouts de ficelles, Regardez la neige qui tombe est un spectacle extrêmement élaboré et tiré au cordeau, qui allie avec brio légèreté et profondeur, un théâtre à vif dont on sort bouleversé, amoureux de Tchekhov et du théâtre.
Comment dès lors ne pas avoir envie de suggérer au Président de la Région Auvergne-Rhône- Alpes qui a décidé de supprimer ses subventions à la Compagnie Théâtres de l’Entre-Deux de Philippe Mangenot, de faire un saut à Avignon pour voir le spectacle ? Peut-être alors renoncerait-il à sa néfaste décision ?

Regardez la neige qui tombe textes d’Anton Tchekhov dans la traduction de Françoise Morvan et André Markowicz. Adaptation et mise en scène Philippe Mangenot, avec Rafaèle Huou durée 1h

Théâtre du Petit Louvre Off Avignon à 17h30 jusqu’au 30 juillet
Tel 04 32 76 02 79 www.theatre-petit-louvre.fr

Photos ©B Mauranne

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.