Accueil > Pyka Puppet Estival

Actualités / Festival / Théâtre

Pyka Puppet Estival

par Dominique Darzacq

Des marionnettes pour dire les tourments du monde

Partager l'article :

« Le théâtre ne vise ni la pitié ni la terreur, il vise l’intensification de la vie », explique Alain-Alexis Barsacq, directeur du Théâtre de l’Atalante et fondateur avec le marionnettiste Grégoire Callies du Pyka Puppet estival (2 au 10 juin) dédié à la marionnette, au théâtre d’ombres et aux formes animées, et parmi les derniers nés des festivals printaniers. Pour sa troisième édition, il se dédouble et présente ses spectacles à Paris au Théâtre de l’Atalante et à Fontenay-sous- Bois au Théâtre Roublot où est implantée la Cie des Anges de Grégoire Callies.

Conçue en priorité pour un public adulte ou adolescent, cette édition s’affiche comme le reflet de nos inquiétudes face à un monde en mutation. Venues du Québec avec deux spectacles, la Cie de La Tortue noire, qui mêle acteurs, marionnettes et objets, propose une fascinante et bouleversante version de la pièce de Daniel Danis Kiwi , qui à travers l’histoire d’une enfant abandonnée et recueillie par un gang de jeunes d’un quartier défavorisé , nous parle de solidarité et d’humanité. Avec Le Petit Cercle de craie , il s’agit bien évidemment des déambulations et tribulations de l’héroïne du Cercle de Craie caucasien de Bertolt Brecht, de Groucha fuyant dans la montagne et risquant sa vie pour sauver un bébé abandonné et qui devant le juge où on l’a traînée réclame le droit de garder l’enfant qu’elle a sauvé et qu’elle aime.
Adapté en format intime, le spectacle se déploie dans toute sa richesse épique grâce à l’inventivité d’un théâtre d’objets mis en œuvre par deux comédiens inspirés.

Tandis qu’à partir de « La Cerisaie » de Tchekhov, Vera Rozanova cisèle un théâtre d’objets et propose une savoureuse méditation sur les conflits entre le passé et le futur et les incertitudes de l’avenir (A Travers la Cerisaie), la Cie La Controverse avec Les Maîtres du monde inspiré de l’œuvre du sociologue altermondialiste suisse, Jean Ziegler, propose sur le ton de la satire, « un instructif petit voyage dans le système économique mondial, histoire de voir à qui profite la misère ». Quant à la Cie Daru Thémpô, elle s’empare de la pièce de Vinaver Dissident il va sans dire et repousse les limites du théâtre de marionnettes pour donner toute son intensité à une partition dans laquelle les silences sont aussi importants que les paroles et où derrière la complexité des relations entre une mère et son fils, il est question de chômage et de déshumanisation des grandes entreprises. En somme un sujet diablement d’actualité.
Contemporains d’Ubu et dans la lignée de Guignol , Croquignol, Ribouldingue et Filochard, compères inventés en 1900 par Louis Fortin, « se prêtent magnifiquement au langage de la marionnette à gaine et au théâtre de rue » estime Grégoire Callies qui a affrété une camionnette castelet pour proposer sur les places Les pieds Nickelés en vadrouille, un réjouissant et désopilant spectacle de marionnettes à gaines chinoises aussi politique que populaire.

Pyka Puppet Estival du 2 au 10 juin
Théâtre de l’Atalante tel 01 46 06 11 90 latalante.resa gmail.com
Théâtre Roublot 01 82 01 52 02 www.lepillierdesanges.com

Photos : « Les Pieds Nickelés en vadrouille » © Benoît de Carpentier – « Le Petit Cercle de craie » ©Patrick Simard

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.