Accueil > Professeur Littletop de Françoise Cadol

Critiques / Festival / Théâtre

Professeur Littletop de Françoise Cadol

par Marie-Laure Atinault

Et si pour être heureux, il fallait savoir s’arrêter ?

Partager l'article :

Quel point commun existe-t-il entre une scénariste Hitchcockienne, un cosmonaute au chômage, et un bibliothécaire très prévoyant ?
Ils ont reçu une invitation. Un beau carton d’invitation, en bonne et due forme. Ils sont conviés à la conférence du Professeur Littletop, le célèbre neurologue américain. Le thème de la conférence est tout un programme : le cerveau et le bonheur.

Apolline, notre scénariste, transforme tout positivement. Elle aimerait tellement être une héroïne d’Hitchcock. Elle raconte ses projets de scénario à son meilleur ami : son canari. On sent chez elle, le goût du bonheur. Pour Cédric, notre astronaute au chômage, rien n’a plus d’intérêt, depuis qu’il est revenu sur terre. Ce n’est pas d’un jet-lag mais d’un spleen spatio-temporel dont il souffre. Le bibliothécaire, qui répond au doux de nom de Gaëtan, est un autiste Asperger, il prend tout au pied de la lettre. Le professeur Littletop est un homme étrange, tour à tour affable, puis détestable. Son cerveau est-il en ébullition ? Lorsqu’il est aimable, il explique à ses invités qu’il les a regardé, écouté, observé. Connaissent-ils encore la caresse du vent sur leurs joues ?
Françoise Cadol a écrit une bien jolie pièce. Il faut savoir s’arrêter avec elle et suivre avec amusement cette conférence de ce professeur fantasque. Bien sur les personnages sont un peu stéréotypés, mais on se donne tellement de mal pour ressembler aux autres. Chaque personnage recèle des trésors qu’il ne sait pas exploiter. L’auteur nous livre un peu les ingrédients de sa recette du bonheur. Ce ne sont pas des épices hors de prix. Un sourire, un regard, un mot et surtout savoir écouter les autres. Très important, il faut tourner doucement à feu doux. Il faut aussi regarder derrière les évidences, se méfier des étiquetages fallacieux. Ainsi notre cosmonaute désagréable mais si joli garçon, donne envie de regarder les étoiles. Sébastien Rajon suscite des vocations ! Gaëtan, le bibliothécaire myope, est un homme qui se donne un mal fou pour être comme tout le monde alors que sa différence est un atout. L’atout du rôle est Cédric Revollon. Nous aimons beaucoup Françoise Cadol, parce que son spectacle est un vrai moment de bonheur parsemé de petites pépites. C’est une comédie certes, mais empreinte d’une philosophie allègre. La mise en scène de Ned Grujic se met vraiment au service du texte. Ce spécialiste des spectacles musicaux a bien compris la petite musique de Françoise Cadol. C’est une brise rafraîchissante.

Professeur Littletop de Françoise Cadol. Mise en scène Ned Grujic,
Avec Françoise Cadol, Christian Erickson, Sébastien Rajon, Cédric Revollon
Festival Off d’Avignon
Théâtre de la Luna
1, rue Séverine 84000 Avignon
Jusqu’au 31 juillet 2016 à 12h45

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.