Accueil > Price d’après Steve Tesich

Critiques / Théâtre

Price d’après Steve Tesich

par Gilles Costaz

Un prolétaire amoureux

Partager l'article :

Une ville ouvrière, dans la banlieue de Chicago. Des parents qui aiment si durement leur fils qu’il ne sait pas les aimer. Une jeune fille qui passe et dont il tombe amoureux. Telle est la vie du jeune Price qui finit le lycée et va affronter un monde qui a la couleur grise du chômage. L’amour met des étincelles dans la tête mais la jeune fille n’est pas aussi libre qu’il n’y paraît... Le collectif des Possédés a adapté le roman de Steve Tesich sans beaucoup investir dans la scénographie (un décor d’aggloméré et de tubulures) et en tablant tout sur l’intensité des scènes : pas de réalisme du décor, mais des acteurs dans un espace dépouillé pour une interprétation tendue des moments essentiels.
On n’échappe à l’impression d’être dans une adaptation de roman plus que dans la fluidité d’une œuvre théâtrale. Mais c’est une façon d’être clair dans la proposition : l’on joue ce qui paraît essentiel dans le livre dont les épisodes, ainsi transmis, sont très émouvants. C’est très bien joué. Dans le rôle de Price, Antoine Kahan, passant de la pudeur à l’éclat, de l’intériorité à la passion, est vraiment remarquable. Incarnant la jeune fille, Inès Cassigneul parcourt bien la complexité changeante de son personnage. Simon Bakhouche (en ouvrier à la paternité autoritaire et blessée), Françoise Gazio, Grégoire Baujat, Lionel Lingelser et Rodolphe Dana donnent immédiatement de l’épaisseur à leur rôle, malgré la rapidité de leurs apparitions souvent fragmentées. Avec eux, la chronique du prolétariat se développe sans clichés et dans une rudesse toujours tendre.

Price de Steve Tesich, traduction de Jeanne Hérisson, adaptation et dramaturgie de Rodolophe Dana et Nadir Legrand, création collective dirigée par Rodolphe Dana, scénographie et costumes de Katrijn Baeten et Saskia Louwaard, lumière de Valérie Sigward, son de Jefferson Lambeye, avec Simon Bakhouche, Grégoire Baujat, Inès Cassigneul, Rodolphe Dana, Françoise Gazio, Antoine Kahan, Lionel Lingelser.

T2G, Gennevilliers, 20 h, 01 41 32 26 26, jusqu’au 2 décembre. Puis Lille-Tourcoing (5-9 décembre), Nîmes (13-16 décembre), 10-17 janvier (Garonne, Toulouse), Dunkerque (30 janvier), Châteauvallon (2-3 février), Aix-en-Provence (8-9 février), Bordeaux (8-9 février), Nogent-sur-Marne (7 avril), Thionville (16-17 avril). Roman aux éditions Monsieur Toussaint-Louverture. (Durée : 2 h).

Photo Jean-Louis Fernandez.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.