Accueil > Pourquoi ? avec Michaël Hirsch

Critiques / Comédie & Humour

Pourquoi ? avec Michaël Hirsch

par Gilles Costaz

Un nouvel athlète du jonglage littéraire

Partager l'article :

On connaît la question rituelle selon laquelle on cherche « le pourquoi du comment » mais Michaël Hirsch, apparu depuis 2014 à l’horizon des bons humoristes théâtraux, s’interroge, lui, sur le « pourquoi » pur et, en même temps sur le pourquoi du pourquoi ? Prenant une existence humaine comme fil conducteur, il commence son show par les mystères de l’enfance et termine ses analyses au chapitre de la vieillesse. Il peut alors saluer avec un grand point d’interrogation en bois bleu entre les mains. Entre-temps, à une cinquantaine de questions, il a donné les réponses les plus loufoques et surtout les plus chargées de calembours. Il se dit marqué par Devos, Dac et Desproges mais, sur le plan du jeu de mots, il fait beaucoup penser à Vincent Roca qui, actuellement, reste plus virtuose que lui, ou à Vincent Dedienne, dont l’univers est beaucoup plus riche.
Mais Hirsch, c’est déjà très bien, plein de trouvailles qui semblent chalouper et tombent en fait dans le cœur de la cible. Qu’on en juge : « Plus on fait le plein, plus on est avide, plus on se plaint ». Ou bien : « Faut-il changer le pansement ou la pensée ? » Notre artiste a l’atout d’être de son époque et de prendre en compte, dans son langage, les nouvelles technologies qui mettent en cause nos habitudes et aussi notre parler quotidien. Il traite de « religion cathodique » (d’accord, il n’est pas le premier, mais pourquoi s’en priver ? ) et se définit comme « connecté » à lui-même. D’ailleurs, il est un roi de YouTube où il intervient en image vidéo sur l’actualité sous l’étiquette LettreOuNePasLettre tout au long de l’année.
Ce solitaire à l’allure décontractée-chic (pull blanc col en v, veston bleu nuit) travaille en fait en tandem. Il écrit ses textes avec Ivan Calbérac, l’auteur de L’Etudiant et M. Henri et de Venise n’est pas en Italie, un écrivain sensible, d’une émotion farceuse, qui est aussi un metteur en scène. C’est précisément Calbérac qui met en scène Hirsch. Le duo a su trouver une manière singulière qui s’inscrit dans l’histoire du jonglage littéraire français. Mais n’y a-t-il pas un peu plus de théâtralité à ajouter ? Le public, quoi qu’il en soit, a déjà reconnu en Michaël Hirsch l’un de ces bienfaiteurs manipulateurs de mots qui nous vengent de la langue de bois avec leur torsion élastique des mots.

Michaël Hirsch, Pourquoi ? Textes de Michaël Hirsch et Ivan Calbérac, mise en scène d’Ivan Calbérac, lumières de Laurent Béal, musique de Laurent Aknin, costumes de Caroline Gichuki, avec Michaël Hirsch.

Lucernaire, 21 h 30 du mercredi au samedi, 20 h le dimanche, tél. : 01 42 22 66 87, jusqu’au 2 avril. Texte aux éditions Les Cygnes. (Durée : 1 h 10).

Photo Fabienne Rappeneau.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.