Accueil > Médecine d’Ours de Christophe Delessart

Critiques / Comédie & Humour / Festival

Médecine d’Ours de Christophe Delessart

par Marie-Laure Atinault

Mettre un Ours en bocal, pas possible ? Vraiment ? Christophe Delessart nous offre une jolie comédie.

Partager l'article :

Une chambre d’hôpital à deux lits. Dans le premier, un jeune homme, un bandeau sur la tête. Il est très agité, sûr de lui. Gabriel Fouquet se croit irrésistible. Il est dépité que la jolie Joséphine, l’infirmière, ne cède pas à son sourire carnassier. Elle porte tous ses soins et ses attentions à son voisin, un cinquantenaire bourru. Albert Quentin, tel est son nom, vient de se faire opérer de la hanche. Il est cultivé, courtois et à des manières. Autant dire que dans cette chambre où la promiscuité est de mise, c’est le choc des cultures ! Mais Quentin n’est pas un vieillard, juste un homme qui a roulé sa bosse et qui ne se laisse pas impressionner par ce petit loubard. Il décide de lui apprendre les bonnes manières. Un travail de Titan ! Il y a à faire !

On dit que les noms influencent les caractères, mais Gabriel Fouquet malgré ses beaux yeux n’a rien d’un ange. Grâce à cette promiscuité hospitalière, il va, à ses dépens, apprendre que sa loi n’est pas universelle et que respecter les autres est une bonne chose. Albert, lui le bourru tendance nounours, va découvrir que la vie peut réserver de bonnes surprises à tout âge.

Christophe Delessart finissait son adaptation d’Un Singe en Hiver lorsqu’il apprit que le projet était sur les rails avec Eddie Mitchell. Il vivait l’histoire du pot de fer et du pot de terre. Au lieu de se morfondre, il écrit Pax Romana (vous comprendrez pourquoi en voyant la pièce), Médecine d’Ours le nouveau titre plus explicite pour la première partie de la pièce nous offre une affiche humoristique. En hommage au livre d’Antoine Blondin, il garde les noms des personnages et base sa pièce sur l’apprentissage de la vie, des leçons du vieux au jeune. Médecine d’Ours est un joli spectacle, bien joué, mis en scène avec soin par Frédéric Souterelle. Christophe Delessart interprète avec beaucoup d’humanité Albert Quentin. En sauvant Gabriel du banditisme, il se sauve lui-même. Hugo Van Hemelryck réussit pleinement sa performance, car nous le détestons au début du spectacle ! Finalement la Médecine d’ours soigne efficacement et en souriant. Une belle thérapeutique ! Pour la posologie prière d’aller au théâtre.

Médecine d’Ours, une comédie de Christophe Delessart
Mise en scène Frédéric Souterelle, avec Christophe Delessart, Hugo Van Hemelryck, Fanny Guillot, Alice Roudillon
Festival Off Avignon - Le Laurette 17h10

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.