Accueil > MIMOS 2015 à Périgeux

Actualités / Festival

MIMOS 2015 à Périgeux

par Dominique Darzacq

Un Festival au cœur de l’espace urbain

Partager l'article :

Créé en 1983 en hommage au mime Marcel Marceau qui vécut en Dordogne, le Festival MIMOS fait chaque été de Périgueux une vaste scène ou se croise et se montre le meilleur de l’art du mime et du geste, un joyeux forum où se vérifie sa diversité comme sa porosité à l’air du temps, comment les artistes d’aujourd’hui explorent de nouvelles formes d’expression, jettent des passerelles avec les arts frères, dessinent en mouvement et en images de nouvelles frontières.
Placé depuis le tournant du siècle sous l’égide d’Odyssée, scène conventionnée de Périgueux, MIMOS au fil de ses éditions s’est affirmé comme un rendez-vous incontournable, faisant de Périgueux ce qu’Avignon est au théâtre et Cannes au cinéma.

Pour cette 33ème édition, MIMOS, soucieux de prendre le public à témoin du bouillonnement et des divers chemins qu’emprunte l’art du mime et du mouvement, propose une programmation plurielle où cohabitent créateurs confirmés et compagnies émergentes. Au total 24 spectacles regroupés selon deux axes : les hybrides et les performances , les clowns et les burlesques. Certains appartenant aux deux catégories tel Smashed spectacle « so british » de l’équipe britannique Gandi Juggling qui mêle jonglerie et danse dans un jeu de chaises chorégraphié en hommage à Pina Bausch .

Parmi les étrangers encore, l’espagnol Leandre Ribera, tout à la fois mime et clown, qui a l’art de transformer l’anodin en sublime ( Rien à dire). De leur côté, les belges Pieter et Jakob Ampe, entre théâtre physique, cabaret et comédie musicale, explorent en toute loufoquerie les liens pas si simples qui unissent deux frères tout à la fois camarades de jeux et rivaux ( Big reconcilliation...). Pour sa part , avec Expery Date la compagnie Baba Fish, autre troupe belge invitée, combine théâtre gestuel, acrobatie et manipulation d’objets « pour nous parler du temps qui passe et de la passion qui s’enfuit inexorablement ».

Figures majeures de leur discipline, Claire Heggen et Yves Marc qui soufflent cette année les 40 bougies de leur compagnie Le Théâtre du mouvement, se devaient d’être présents à MIMOS. Ils y présenteront notamment leur dernière création Alba , « Une ode au désir et au plaisir libéré des dogmes d’une société soumises », librement adaptée de la pièce de Federico Garcia Lorca La Maison de Bernarda Alba

De La Foulée par la compagnie Danse et Paysage qui invite les spectateurs à une promenade de la coulée verte de Périgueux à Around par le Groupe Tango Sumo soit huit danseurs traçant sur le bitume de splendides et improbables mouvements chorégraphiques, « donnant tout son sens à l’expression battre le pavé », en passant par une bonne dizaine d’autres propositions poétiques, burlesques, tendres ou féroces, mais toujours surprenantes, MIMOS qui se veut Festival au cœur de l’espace urbain, sème ses spectacles au détour des rues, des places et des jardins de la ville. « C’est pour le public l’occasion de découvrir Périgueux, d’être au plus près des artistes, d’échanger entre festivaliers » estime la direction. C’est donc par une somptueuse promenade de 3h au cœur de la ville antique embrasée et sublimée par le collectif Carabosse que tout commencera le 27 juillet. Ce collectif, qui depuis vingt ans « embrase » l’espace public avec ses installations uniques et éphémères, propose une promenade nocturne ponctuée de découvertes et de rencontres de musiciens, de cracheurs de feu, de nénuphars flottants, d’automates miniatures et de « motocyclistes funambrûles », « Une expérience sensorielle à la beauté incandescente qui incite à porter un regard nouveau sur les êtres et sur ce qui nous entoure » .

Festival MIMOS du 27 juillet au 1er août
Odyssée à Périgeux tel 05 53 53 18 71 www.mimos.fr

Photos 1 © Francis Aviet, 2 Smashed © Ludovic Des Cognets, 3 Fête du feu ©Vincent Muteau

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.