Accueil > Les voisins du dessus de Laurence Jyl

Critiques / Comédie & Humour

Les voisins du dessus de Laurence Jyl

par Marie-Laure Atinault

Nid d’amour ou piège infernal ?

Partager l'article :

Octave et Julie forment un charmant jeune couple. Ils louent un petit appartement au 1er étage d’un hôtel particulier. Un vrai nid d’amour, quoique un peu désuet. Il est meublé par leur vieille tante, et il faut bien le dire nos tourtereaux sont très sages. Mais leurs nuits sont agitées, très agitées. Ne croyez pas que les cernes qu’ils ont sous leurs yeux sont le résultat de torrides ébats. Non, ils sont victimes de tapages nocturnes incessants. Leurs voisins du dessus se livrent à un tohu-bohu infernal. Ces malfaisants noctambules ne sont pas égoïstes, lorsqu’ils mettent de la musique, tout le monde en profite. Octave, jeune clerc de notaire, pense à juste titre que s’endormir à l’Étude sur ses dossiers est préjudiciable à sa carrière. Pour faire taire ces bruyants perturbateurs, rien n’y fait : ni tapages intempestifs sur le plafond, ni menaces, ni plaidoyers, ni suppliques et encore moins une pétition.
Que faire ? Pactiser avec l’ennemi ? Valentin semble plus sensible que l’odieux Léon. Ils ont une réponse à tout. Comment changer de rythme de vie après avoir travaillé plus de 20 ans dans une boîte de nuit ! La situation est kafkaïenne !

La pièce de Laurence Jyl est comme un serpent qui mue, elle change de peau mais elle est toujours (presque) la même, en prenant le pouls de la société. Certaines tonalités sont plus ou moins accusées. La première version présentait la même situation de voisins bruyants mais il s’agissait d’un couple âgé, en l’occurrence Marthe Mercadier et Pierre Doris, qui dans un premier temps martyrise ce jeune couple. Nouvelle mue et la pièce change de titre pour devenir sous la houlette de Jean-Luc Moreau Max et Charlie. Dans cette version, le couple des voisins du dessus est un couple d’homosexuel interprété par Michel Roux et Jean-Luc Moreau, ce qui était assez novateur à l’époque. Cette troisième version arrive après le mariage pour tous et une mutation de la société, les couples d’homosexuels ne se cachent plus et ne choquent plus.
La pièce de Laurence Jyl est fort amusante. Elle va plus loin qu’une simple comédie, elle met le focus sur les travers de notre société, l’exclusion qu’elle soit pour les personnes âgées, ou pour le couple d’homosexuel bien avant le mariage pour tous. Cette troisième mouture reprend l’idée du couple, et si les mentalités ont bien évoluées, il y a encore beaucoup de combats à mener. L’autre aspect de la pièce est celui de la grossesse, nous n’en diront pas plus pour laisser aux spectateurs le soin de découvrir cette jolie comédie bien écrite. Les rôles dessinés par Laurence Jyl, sont pain béni pour les comédiens.
On le sait, la pire des tortures est d’empêcher de dormir. Nous avons tous envie de frapper violemment Léon, alias Bernard Fructus, qui est le premier voisin parasite. Attention ce mauvais sentiment n’est ressenti que lorsque ce comédien est sur scène, en dehors il est charmant ! Nous signalons d’ailleurs qu’il est interdit de jeter de la nourriture aux comédiens, de consulter ses mails pendant la représentation, et de faire du bruit. Le deuxième voisin est Didier Constant, il est le gentil de l’infernal duo. Ce comédien épatant donne toujours l’impression que les rôles sont de toute évidence pour lui. Jean-Baptiste Martin suscitera de nombreuses vocations pour s’inscrire dans les écoles notariales. Il a signé la musique originale du spectacle. Deborah Krey est la jolie Julie, plus que jolie elle a une vraie présence. Mais de qui est la mise en scène ? Mais des célèbres duettistes de la scène Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé. Les deux compères sont des maîtres de la comédie. Ils savent toujours tirer le meilleur parti d’une pièce. Leur sens aiguisé du détail donne toujours un écrin aux textes qu’ils mettent en scène. Les comédiens sous leur houlette donnent le meilleur de leur art.
Le tapage nocturne est condamné par la loi, la contravention que vous devrez payer à la Comédie Bastille vous donnera le sourire !

Les voisins du dessus de Laurence Jyl
Mise en scène Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé
Musique Jean-Baptiste Martin 
Avec Olivier Constant, Bernard Fructus, Jean-Baptiste Martin, Deborah Krey
Comédie Bastille
5, rue Nicolas Appert 75011 Paris
www.comedie-bastille.com
tél : 01 48 07 52 07

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

1 Message

  • Les voisins du dessus de Laurence Jyl 27 janvier 2016 16:46, par Laurence Jyl

    Juste un grand merci à Marie-Laure Atinault pour son si joli papier sur mes " Voisins du dessus".
    Merci de transmettre à l’intéressée.
    ... et vive le théâtre !
    Laurence Jyl

    repondre message

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.