Accueil > Les pérégrinations musicales du pianiste François Dumont

Actualités / Opéra & Classique

Les pérégrinations musicales du pianiste François Dumont

par Olivier Olgan

Révélation des victoires de la musique en 2011, le pianiste lyonnais s’impose par la maturité et la profondeur de ses interprétations et l’ouverture qu’il donne à son répertoire pendant tout l’été.

Partager l'article :

Même s’il a été adoubé dans sa jeunesse par de nombreux Prix internationaux prestigieux : du Reine Elisabeth de Belgique (1er en 2007) au Chopin de Varsovie (5ème en 2010), en passant par ceux d’ Hamamatsu, Top of the World, Piano Masters de Monte-Carlo, Perlemuter et Clara Haskil … et la Victoire de la musique comme révélation de l’année en 2011, François Dumont n’est pas un virtuose comme les autres.

Alors que l’obsession technique ne cesse de standardiser le jeu de tous les solistes, la personnalité - attachante et pénétrante – de ce pianiste trentenaire s’entend dès la première note. Et sa volonté d’associer l’auditeur à ses dialogues musicaux tranchent avec ses interprètes tellement investis dans leur tour d’ivoire qu’ils en oublient qu’ils échangent d’abord avec un public.

Recherché par toutes les grandes scènes internationales, il reviendra de Chine pour accomplir ses engagements dans les principaux festivals d’été : du Festival Chopin le 5 juillet jusqu’au Festival de Besançon le 16 septembre, en passant par Le Suquet (20 juillet) et La Roque d’Antheron (31 juillet), il fait partie de ces rares musiciens dont le toucher retient immédiatement l’attention – non par des artifices ou des postures théâtrales – et qui s’écoute jusqu’au terme de leur discours. Et ceux qu’il joue vous plongent immédiatement dans l’essentiel du répertoire : Bach, Mozart, Schubert, Chopin et Ravel, même s’il s’intéresse aussi aux compositeurs de son temps : Dusapin, Bacri qu’il a créé ou Romain Desjonqueres dont il crée le "Divertimento pour piano et orchestre à cordes" le 29 juin au Festival de Riom. Qu’il livre sans fard, ni ostentation, lui qui définit son métier comme un travail de murissement permanent.

Dès les premières mesures, il saisit son auditeur par son naturel, et l’évidence avec laquelle il parle le langage de chaque géant pourtant tant et si bien visités, tout en les marquant de son empreinte. Sa virtuosité impeccable se fond dans la profondeur du discours musical. Dans son Intégrale des sonates pour piano de Mozart achevée en 2012 (en cinq cd Anima), ou les Concertos n°9 Jeune Homme et n°20 (cd OSB), cet amateur d’opéra (sa femme est cantatrice) réussit passer de la comédie à la tragédie en quelques notes, restituant la dimension lyrique qui inspire ces sonates. Dans celle de la Musique pour piano de Ravel (Piano Classics), il se fait poète, disposant avec subtilité des pièges harmoniques dont les Valses et autres Gaspard de la Nuit sont truffés. Avec Bach dont il vient de signer son deuxième cd (Artalinna), il sait distiller tel un alambique une vigueur moderne et des saveurs inédites.

Révélation des victoires de la musique en 2011, le pianiste lyonnais s’impose par la maturité et la profondeur de ses interprétations et l’ouverture qu’il donne à son répertoire pendant tout l’été.

Cette justesse, Dumont l’obtient par une connaissance sans cesse approfondie de toute l’œuvre du compositeur dans laquelle il se plonge avec une curiosité et une avidité quotidienne rarement émoussées. Pour nourrir cette dynamique encyclopédique, et sortir de toute tentation de la tour d’ivoire, il a formé le Trio Elégiaque qui lui permet de changer d’angles d’approches et d’en approfondir la complexité. Avec ces complices Laurent Le Flécher, violon et Virginie Constant, violoncelle, il a signé quatre cd édités par Triton, dont l’intégrale des Trio avec piano de Beethoven, Haydn (Trio no 39) - Dvořák (Trio Dumky) et Dusapin (Trio Rombach) – Messiaen (Quatuor pour la fin du temps).

La sonorité lumineuse et la phrase musicale qui avancent tirées par une pulsation profonde sont les atouts de cet interprète qui se singularise par une vérité qui est la marque de grands. Car il ne cherche ni à défrayer la chronique, ni à dépoussiérer à tout crin pour se faire entendre mais pour trouver la justesse du texte au moment du jeu. Dés lors aucune de ses interprétations n’est figée dans le marbre (les disques ne sont que des instantanées dans cette perspective), elles évoluent à chaque rencontre avec le public, au cœur de son métier de musicien ce qui rend chaque concert passionnant. Il est clair que son Chopin va évoluer au cours de cet été tant il est au cœur de sa tournée estivale. Il faut partir à sa rencontre lui qui a conscience que le rite du concert doit évoluer et que c’est aux interprètes d’innover. Le spectacle La Fonction Ravel écrit et joué avec Claude Duparfait à mi chemin du théâtre et du récital auquel il participe constitue une première étape pour faire évoluer encore son métier et son public.

29 juin - Festival de Riom – Stamitz-Mozart-Britten-Desjonqueres http://piano-a-riom.com/59-festival-classique-francois-dumont-et-l-orchestre-d-auvergne--concert-de-cloture.html
5 juillet - Festival Chopin à l’Orangerie du Parc de Bagatelle à Paris – Chopin http://www.frederic-chopin.com/pages/festival-chopin-a-paris/33e-festival-chopin
8-9 juillet - Festival de Toulon - Intégrale des Nocturnes de Chopin http://www.festivalmusiquetoulon.com/
20 juillet - Le Suquet - Concertos n°1 & 2 de Chopin Avec Liszt Chamber Orchestra http://www.palaisdesfestivals.com/cannes/Orchestre-Franz-Liszt-de-Budapest/FMAPACA06V50CFVS
29 juillet - Festival de la Meije avec le trio Élégiaque http://www.festival-messiaen.com/
31 juillet - Festival de la Roque d’Anthéron - Programme Chopin http://www.festival-piano.com/fr/programme/concerts/31-07-2016-18h00-parc-du-chateau-de-florans.html
3 août - Nuits Musicales en Armagnac – Récital Bach-Chopin-Debussy http://www.nma32.com/#!blank/boj7w
14 septembre - Festival de Besançon - Carte blanche Bach-Ravel http://www.festival-besancon.com/production/carte-blanche-a-francois-dumont/
16 septembre - Festival de Besançon - La Fonction Ravel, spectacle de et avec Claude Duparfait http://www.festival-besancon.com/production/la-fonction-ravel-2/

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.