Accueil > Les Bijoux de famille de Laurent Spielvogel

Critiques / Théâtre

Les Bijoux de famille de Laurent Spielvogel

par Gilles Costaz

Un portraitiste

Partager l'article :

Laurent Spielvogel, en costume noir apparaît sur des talons hauts. C’est en hommage à Marlene Dietrich, mais il n’utilisera pas les moyens du travesti au cours du show. Il ne restera pas toujours haut perché. Chez lui, tout est dans l’interprétation, dans le dessin des personnages dont il dessine les traits d’un trait sûr et malicieux. Pas dans l’extériorisation forcenée. C’est même tout le contraire. Le one man show, il en maîtrise le genre depuis ses débuts en 1984 ! Certains de ses sketches et certaines de ses parodies sont célèbres. Mais le voilà reprenant sa vie à zéro puisqu’il parle de sa famille. En fait, il a deux familles : la vraie et celle du théâtre, même s’il fait un tour du côté de la politique en se souvenant de De Gaulle et de Giscard d’Estaing. Du côté de ses origines, il y a un rabbin militant, une grand-mère envahissante et des parents drapés dans leurs conventions. Or Spielvogel aime les garçons : voilà une caractéristique qui passe mal dans son milieu naturel, et même auprès d’un partenaire qui ne passe pas à l’acte sans s’effaroucher ! Du côté du théâtre, il y a la formation au cours Florent sous la direction de Francis Huster et de quelques autres.
Peut-être est-ce l’influence de Camille Chamoux et de son spectacle Née sous Giscard, mais nous attendions un show qui aurait raconté l’histoire de la France autant qu’une histoire personnelle. Ce n’est pas le cas. Laurent Spielvogel reste dans le cadre intime, trace des portraits qui ont leurs références dans le temps mais s’amuse des autres et de lui-même sans trop imprimer ses chroniques dans l’Histoire. Mais c’est un acteur d’une sobriété d’une folle efficacité. Pince sans rire, il a beaucoup de pinces à sa disposition. Ce portraitiste est d’une drôlerie imparable.

Les Bijoux de famille de et avec Laurent Spielvogel, mise en scène de Jérôme Sanchez, costume de Sylvie Blondeau.

Le Brady 39 boulevard de Strasbourg 75010 Paris, 20 h du mardi au jeudi, tél. : 01 47 70 08 86. (Durée : 1 h 15).

Photo Bruno Perroud.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.