Accueil > Le Roman de Monsieur Molière

Critiques / Théâtre

Le Roman de Monsieur Molière

par Marie-Laure Atinault

Un magnifique voyage avec Molière et Boulgakov. Un vrai bonheur !

Partager l'article :

Une grande charrette que l’on pousse à hue et à dia, plutôt à bras d’homme. Que de chose, elle pourrait nous raconter cette antique carriole ! Elle a parcourut les sentiers bourbeux du beau royaume de France. Le patron de L’illustre-Théâtre a eu plus d’une fois les pans de son manteau d’Arlequin crotté, mais que de joie sur les visages des spectateurs.

La charrette devient scène de théâtre, arène de comédie, chambre. Les bras lui en tombent lorsque Jean-Baptiste, dit Molière, confie ses doutes, ses peurs, ses tracas de Chef de troupe, ses élans d’homme amoureux, ses peines aussi. Dans ce voyage, toute l’âme du père du Théâtre Français se dévoile avec gravité et tendresse.

Ronan Rivière est un jeune metteur en scène dont la carrière est déjà auréolée de succès ; Sa mise en scène du Révizor de Gogol est une petite merveille. L’an passé, il présentait, ici même un Faust à la fois ambitieux et humble. Nous avons déjà vu ce beau Roman de Monsieur Molière aux Grandes Ecuries Royales du Château de Versailles et nous avions été confondus par tant de talent. Un lien très fort se tisse à travers les siècles, entre Molière, Boulgakov et Rivière. Molière et Ronan Rivière sont chef de troupe, Molière et Boulgakov connurent la tyrannie de la censure. Boulgakov avait écrit une pièce La Cabale des Dévots qui fut interdite, puis son Roman de Monsieur Molière fut censuré. Molière connut la cabale autour de Tartuffe, les ragots, les outrages, la calomnie. Le chef d’œuvre de Boulgakov Le Maître et Marguerite connut bien des vicissitudes mais Boulgakov ne cachait pas que le Faust de Goethe fut une inspiration déterminante pour son livre. Ronan Rivière a mis en scène Faust l’an passé. Comme Molière, l’écrivain russe était à la fois protégé par le pouvoir et censuré. Un paradoxe étouffant. On le voit bien, mille fils tissent ce spectacle. Dans La vie de Monsieur Molière, Boulgakov analyse bien les rapports passionnés entre l’artiste et le pouvoir. Le Dit du Prince prime toujours. Ronan Rivière a mis des extraits de pièce de Molière dans le spectacle. Il joue les rôles crées par Molière. Ces moments picorés dans le répertoire, sont des respirations.

La carriole comme une boîte magique se transforme. Ronan Rivière fait confiance au pouvoir d’imagination du spectateur. Le sol est celui des grands chemins, de la terre battue, la charrette est une honorable charrette à foin. Le piano placé sur le coté, joue grâce au pianiste émérite qu’est Olivier Mazal, les belles musiques de Monsieur Lully, qui fut l’ami de Molière, avant de le trahir. Du fond de la province à Versailles, la route est longue, chaotique, mais il arrive à la Cour. Les astucieuses lumières de Marc Augustin-Viguier nimbent les comédiens d’un halo grand siècle, qui respecte la douceur des flammes des bougies. Deux comédiens pour jouer à la fois la cour, la troupe de L’illustre-Théâtre, tout le siècle du grand homme. Michaël Giorno-Cohen sera Gros-René, Mascarille, le Roi, un dévot, avec une belle assurance et une componction matoise, il donne chair à tous ces personnages. Ronan Rivière est Boulgakov/Molière, fiévreux enthousiaste, passionné, il rend un vibrant hommage à ces deux hommes.

Le spectacle est très beau, intelligent. Magnifique.

Le Roman de Monsieur Molière
D’après le livre de Mikhaïl Boulgakov, Molière, Lully
Mise en scène et adaptation Ronan Rivière
Avec Ronan Rivière, Michaël Giorno-Cohen et au piano Olivier Mazal
www.voixdesplumes.com
Festival Off Avignon 2017
Petit Louvre (Templiers) à 11h jusqu’au 30 juillet
Tél : 04 32 76 02 79
Le spectacle sera repris à Paris au théâtre du Ranelagh à partir du 30 septembre 2017

Crédit photo : Ben Dumas

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.