Accueil > Le Porteur d’histoire d’Alexis Michalik

Critiques / Théâtre

Le Porteur d’histoire d’Alexis Michalik

par Corinne Denailles

Captivant éloge de l’imagination

Partager l'article :

Largement récompensé par les Molières en 2014, le spectacle, né d’une proposition impromptue de Benjamin Bellecour (co-directeur du Ciné 13 théâtre avec Salomé Lelouch), a déployé ses ailes et poursuit sa brillante carrière depuis 2012 avec toujours le même succès de Paris à Avignon et retour. Au départ, le spectacle, écrit en cinq semaines pour combler un trou dans la programmation du festival du Ciné 13, était une petite forme de 50 minutes qui s’est étoffée par la suite. Alexis Michalik a écrit une histoire multiple en forme de jeu de pistes, de récit labyrinthique dont il tient fermement le fil d’Ariane ; il nous promène du bout de sa plume d’un village dans le désert à la forêt des Ardennes, il remonte le temps et mêle les temporalités entre aujourd’hui et le Moyen Age en passant par le XIXe siècle de Dumas, figure tutélaire du spectacle qui lui emprunte le mode du récit d’aventure plein de suspens. Les nombreux fils d’un récit tissent la grande Histoire et des histoires, interrogeant les liens entre réel et imaginaire. Mais qu’est-ce que le vrai ? Nos existences ne sont-elles pas toutes potentiellement des récits ? La vie est nourrie de l’imaginaire de chacun et même l’Histoire de France officielle apprise à l’école ne peut prétendre à l’objectivité.

Pour mettre en scène ce kaléidoscope de récits enchâssés les uns dans les autres, un plateau nu, un tableau noir sur lequel les comédiens inscrivent à la hâte des mots-clés, un portant chargé de costumes endossés à vue. Doués d’une belle énergie, les cinq comédiens passent d’un personnage à l’autre en fondu enchaîné menant à un rythme soutenu le récit qui nous emporte dans un tourbillon facétieux d’histoires et de vraies légendes qui s’emploie à nous perdre pour mieux nous capturer dans les filets de l’imaginaire. Un bel hommage à la transmission orale, à la liberté de création du théâtre et de la littérature qui savent l’art de parler de nous en parlant des autres et sont sources de savoir comme le savoir est source de vie. Nous sommes tous des porteurs d’histoire.

Le porteur d’histoire d’Alexis Michalik avec en alternance, Amaury de Crayencour, Benjamin Penamaria, Charles Lelaure,Ysmahane Yaqini, Fadila Belkebla, Emilie Blon Metzinger, Mounya Boudiaf, Magali Genoud, Walter Hotton, Justine Moulinier, Stéphanie Caillol, Vanessa Cailhol, Patrick Blandin, Michel Scotto di Carlo, Régis Vallée, Julien Jacob, Daniel Njo Lobé. Lumières : Anaïs Souquet . Musiques : Manuel Peskine. Du mercredi au samedi à 20h45, samedi à 16h, dimanche à 15h. Théâtre des Béliers parisiens. Résa : 01 42 62 35 00. Durée : 1h35.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.