Accueil > Le Livre de ma mère d’Albert Cohen

Critiques / Théâtre

Le Livre de ma mère d’Albert Cohen

par Corinne Denailles

Déclaration d’amour

Partager l'article :

« Avec l’amour maternel, la vie vous fait, à l’aube, une promesse qu’elle ne tient jamais. Chaque fois qu’une femme vous prend dans ses bras et vous serre sur son coeur, ce ne sont plus que des condoléances. On revient toujours gueuler sur la tombe de sa mère comme un chien abandonné. Jamais plus, jamais plus, jamais plus. » Ces mots de Romain Gary à la fin de La Promesse de l’aube font écho à Albert Cohen qui chante dans un chant de mort l’« amour d’une mère à nul autre pareil ». Deux relations et deux mères aux antipodes, l’une exclusive, extravagante, audacieuse, l’autre effacée, simple et soumise à son fils. Deux hommes qui se vivent d’abord comme fils.
Le Livre de ma mère (1954) est un hommage désespéré à la mère disparue, une longue plainte sans consolation possible mais c’est aussi un hymne à toutes les mères et une tendre injonction aux fils d’en prendre soin : « Aucun fils ne sait vraiment que sa mère mourra et tous les fils se fâchent et s’impatientent contre leurs mères, les fous si tôt punis »
On n’attendait pas Patrick Timsit dans ce registre où l’humour est discret et toujours mélancolique. Le comédien s’empare des mots de Cohen et de son chagrin avec une grande délicatesse et beaucoup de douceur ; il canalise le lyrisme qui, s’il prend toute sa force à l’écrit, passerait mal la rampe pour, comme en confidence, dire l’amour extraordinaire d’un fils pour une mère qui ne vit que pour lui, à travers lui, la prunelle de ses yeux, mère juive uniquement préoccupée du bien être de son adoré.
La mise en scène un peu ostentatoire de Dominique Pitoiset aurait gagné à plus de sobriété ; Timsit n’avait pas besoin de cet étalage, ce grand bureau de l’écrivain, ces feuilles censées représenter le manuscrit en cours d’écriture et qui l’encombrent. Les projections d’images d’albums de famille de Timsit sont charmantes mais le côté illustratif de la mise en scène et de la musique surligne un texte qui se serait suffi à lui-même dans la bouche de Patrick Timsit qui le fait vivre avec l’intelligence du coeur.
Dominique Pitoiset a centré son adaptation sur la relation, écartant les passages sur l’amour de la France et de la langue que Cohen déclare « sa patrie ». Ce beau spectacle sera l’occasion de lire l’intégralité de ce texte court magnifique.

Le Livre de ma mère d’Albert Cohen, mise en scène et scénographie, Dominique Pitoiset, avec Patrick Timsit. Au théâtre de l’Atelier à 19h. Durée : 1h15. Résa : 01 46 06 49 24.
www.theatre-atelier.com

Tournée
19 au 21/09/2017 – ANNECY (74) – Bonlieu Scène Nationale
26 & 27/09/2017 – ALÈS (30) – Le Cratère
03/10/2017 – COURBEVOIE (92) – Centre Culturel de Courbevoie
05/10/2017 – OYONNAX (01) – Centre Culturel Aragon
11/10/2017 – VANNES (56) – Théâtre Anne de Bretagne
12/10/2017 – CHOLET (49) – Théâtre Saint-Louis
07/11/2017 – VESOUL (70) – Théâtre Edwige Feuillère
09/11/2017 – ANDORRE (AD) – Ambassade de France en Andorre
12/11/2017 – MARCIAC (32) – La Strada
14 & 15/11/2017 – ANGOULÊME (16) – Scène Nationale d’Angoulême
17/11/2017 – COLOMBES (92) – L’Avant Seine Théâtre de Colombe
18/11/2017 – MONTEY (CH) – Théâtre du Crochetan
21/11/2017 – ISTRES (13) – Théâtre de l’Olivier
23 AU 25/11/2017 – ANTIBES (06) – Anthea-Antipolis Théâtre d’Antibes
27 & 28/11/2017 – CALUIRE-ET-CUIRE (69) – Le Radiant-Bellevue
29/11/2017 – ROMANS-SUR-ISÈRE (26)- Théâtre les Cordeliers
30/11/2017 – PERTUIS (84) – Théâtre Municipal
03/12/2017 – PRIVAS (07) – Théâtre de Privas
06/12/2017 – VICHY (03) – Opéra de Vichy
07/12/2017 – RIS-ORANGIS (91) – Centre Culturel Robert Desnos
08/12/2017 – CHARTRES (28) – Théâtre de Chartres
09/12/2017 – LE BLANC MESNIL (93) – Théâtre 9
11/12/2017 – LE LOCLE (24) – Théâtre Casino
12/12/2017 – MORGES (CH) – Théâtre de Beausobre
14/12/2017 – MONACO (MC) – Théâtre Princesse Grâce
20/12/2017 au 17/03/2018 – PARIS (75) – Théâtre de l’Atelier
01/04/2018 – MOISSAC (82) – Centre culturel
03 & 04/04/2018 – NÎMES (30) – Théâtre de Nîmes
10/04/2018 – AJACCIO (2A) – Espace Diamant
12/04/2018 – MARSEILLE (13) – Théâtre Toursky
14/04/2018 – PERPIGNAN (66) – Théâtre de l’Archipel

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.