Accueil > Le Leçon de danse de Mark St Germain

Critiques / Théâtre

Le Leçon de danse de Mark St Germain

par Corinne Denailles

Un pas de deux très réussi

Partager l'article :

Le dramaturge américain Mark St Germain a écrit une comédie alerte et bien troussée, adaptée par Gérald Sibleyras et mise en scène par ses interprètes Eric Métayer et Andréa Bescond. Ces deux-là travaillent ensemble depuis les formidables 39 marches, spectacle pour lequel Andréa Bescond a reçu le Molière de la révélation féminine en 2010. Métayer a mis en scène la comédienne dans Les Chatouilles qui lui a valu le Molière du meilleur seul(e) en scène en 2016. Deux tempéraments, deux comédiens de grand talent, comiques avec élégance, deux natures énergiques et complices qui s’accordent sur le ton et le tempo pour interpréter un duo détonant, Senga, une danseuse dont la carrière s’est brisée nette à cause d’une mauvaise chute et Ademar, un scientifique autiste Asperger, c’est-à-dire surdoué mais handicapé dans ses relations sociales. Handicapée, elle l’est physiquement mais aussi moralement puisque, si elle ne peut pas encore en convenir, elle sait qu’elle ne pourra plus jamais danser. Cette fracture, au propre et au figuré, aura ouvert une brèche, modifié le regard sur l’autre. Aussi légère soit-elle, la comédie aborde la question grave de la différence et du regard sur autrui. Au prétexte d’une leçon de danse improbable, à tâtons, de maladresses en égratignures et en fous rires, ils vont évidemment finir par trouver le chemin chaotique qui les mènera l’un vers l’autre. Ademar veut apprendre à danser pour une occasion spéciale mais il ne supporte pas qu’on le touche. Eric Métayer interprète avec finesse et beaucoup de sensibilité ce personnage perpétuellement empêché, très intelligent mais enfermé dans ses inhibitions et privé des filtres habituels nécessaires dans toute relation sociale. C’est lui pourtant qui force la porte de Senga, elle-même enfermée dans sa douleur. Andréa Bescond, danseuse de formation, donne dans l’athlétique avec un naturel confondant malgré l’énorme attelle noire qui emprisonne sa jambe de haut en bas, mais elle sait aussi exprimer les fragilités de son personnage. Cette comédie très enlevée, si elle est cousue de fil blanc, évite la caricature avec élégance et conjugue joliment les tonalités et les nuances d’interprétation.

La Leçon de danse de Mark St Germain, adaptation Gérald Sibleyras, mise en scène et interprétation Eric Métayer et Andréa Bescond. Décor, Olivier Hébert ; lumières, Jean-Yves Desaint-Fuscien ; costumes, Carole Beaupoil. Au théâtre de l’œuvre jusqu’au 31 décembre, Du jeudi au samedi à 19h / le samedi à 17h et le dimanche à 16h. Exception en septembre : du jeudi au samedi à 20h30. Résa : 01 44 53 88 88.

Photo Emilie Deville

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.