La méthode du Docteur Spongiak

Animer des ombres

La méthode du Docteur Spongiak

Loïse est une gamine rétive aux normes familiales. Pour lui faire acquérir l’âge de raison, ses parents l’envoient chez un docteur. Dans une atmosphère nostalgique des années 30, sur fond de radio omniprésente avec ses jeux et ses pubs (déjà !), un clin d’œil au début du consumérisme et des psychopédagogues à travers d’inventives ombres chinoises.

Après la réussite de «  Mange tes ronces », sur le même principe de papiers découpés, d’images envoyées sur un écran autre que celui des jeux vidéo, un trio complice dynamise et sonorise des ombres animées. De simples bouts de carton profilés, agencés, manipulés et voilà que surgissent des décors, des objets, des personnages. Les formes se succèdent, s’acoquinent, se défont, se transforment, se comportent même comme de véritables dessins animés.

Deux comédiens opérateurs quelque peu illusionnistes donnent vie à l’histoire. Il y a là une virtuosité manuelle épatante qui insuffle de la vie à l’inerte du matériau, permet fondus enchaînés ou cut radical. Un travail vocal donne la parole aux parents, à l’enfant, au médecin, au poste de radiodiffusion. Un troisième acolyte, musicien et bruiteur, complète le récit par un décor sonore pétillant.

L’avantage du spectacle vivant sur la télé ou les écrans nains de jeux vidéo, voire de smartphones, c’est que le public voit les actions des artistes ; il assiste simultanément à la fabrication concrète des images et au résultat nimbé d’imaginaire à partir d’un simple (et aujourd’hui presque antédiluvien) rétroprojecteur, créativité brute sans nécessité de technologies complexes. Et c’est merveille.

Peut-être le choix d’une époque révolue pour y ancrer l’histoire donne-t-il une nostalgie plutôt désuète. N’empêche, ses contenus ont de quoi susciter de l’intérêt : le conflit entre parents conservateurs et enfants modernistes est toujours actuel et il faut trouver équilibre entre règles vraiment surannées et repères indispensables à la vie en commun ; l’envahissement publicitaire et les jeux populistes n’a fait que croître et il est salutaire d’y être attentif ; le déferlement des ustensiles et instruments facilitant le quotidien reste un progrès à condition de freiner la surconsommation.

Avignon Of 2022 Théâtre des Doms 07>28 juillet 2022
Rencontre des Théâtres jeune Public Huy [Be] Ecole Normale lundi 22 août 14h 20h30 mardi 23 août 11h30

Création : Moquette Production
Ecriture, ombres , costumes : Théodora Ramaekers
Mise en scène : Sabine Durand
Jeu : Vincent Huertas, Théodora Ramaekers
Musique, univers sonore, création, interprétation : Hervé De Brouwer
Images animées en collaboration : Caroline Nugues de l’Atelier Graphoui
Technique interactivité vidéo : Bernard Delcourt
Création lumières : Gaspard Samyn
Constructions scéniques : Florian Dussart
Diffusion : Anne Jaspard
Administration :Paul Decleire
Coproductions : Moquette Production, Le Théâtre du Tilleul, Pierre de Lune (Bruxelles [Be]), Le Théâtre de la Grange Dîmière (Fresnes), Le Sablier (Ifs), La Mégisserie (St-Junien), La Machinerie (Venissieux), le Centre culturel de Huy [Be], Atelier Graphoui

Soutiens : Fédération Wallonie-Bruxelles – service Théâtre, Théâtre de La Balsamine, La Roseraie, Théâtre de la montagne magique (Bruxelles [Be]), Centre de la Marionnette de la Fédération de Wallonie-Bruxelles (Tournai [Be]), Très Tôt Théâtre (Quimper), 3e saison de l’Ernée (France), Théâtre des Doms (Avignon)
Aide : Cie Arts Couleur, Magic Paco
Photo : (c) Paul Decleire

https://youtu.be/z3PJH8bipj0
A propos de l'auteur
Michel Voiturier
Michel Voiturier

Converti au théâtre à l’âge de 10 ans en découvrant des marionnettes patoisantes. Journaliste chroniqueur culturel (théâtre – expos – livres) au quotidien « Le Courrier de l’Escaut » (1967-2011). Critique sur le site « Rue du Théâtre » (2006-2021)....

Voir la fiche complète de l'auteur

Laisser un message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

S'inscrire à notre lettre d'information
Commentaires récents
Articles récents
Facebook