Accueil > La candidate de Jean Franco et Guillaume Mélanie

Critiques / Comédie & Humour

La candidate de Jean Franco et Guillaume Mélanie

par Marie-Laure Atinault

Amanda présidente, la fin de la crise et de la morosité !

Partager l'article :

La classe politique, toute étiquette confondue, n’a jamais connu un tel climat de méfiance. Les électeurs boudent les urnes électorales. Nous savions que les politiques usaient et abusaient de la langue de bois, qu’ils mentaient les yeux dans les yeux, qu’ils étaient champions dans le fameux « Faites ce que je dis et non pas ce que je fais ». Au secours ! On en peut plus ! Qui pourra nous sauver ? Mais la candidate, celle qui n’a pas la langue de bois, celle qui parle cash.

Nous l’avions découverte, il est vrai avec une certaine suspicion, dans Panique au Ministère. Amanda Lear sur une scène de théâtre, cela ressemblait à une bonne blague. Mais elle balaya les doutes, et des auteurs, et de Raymond Acquaviva qui la met en scène. Elle se révéla être une bosseuse, attentive et inventive. La pièce remporte un triomphe. Amand Lear brûle les planches et elle fait de ce second rôle, un personnage de premier plan. Elle gagne ses galons de vedette de premier plan pour la suite des aventures de l’inénarrable Cécile Bouquigny.

Les suites sont souvent décevantes mais cette candidate est une bonne surprise. Jean Franco et Guillaume Mélanie ont écrit une pièce sur mesure pour Amanda Lear et l’équipe de Panique au Ministère. Les ors du ministère en sont tout bouleversés par tant de dynamisme. Élégante et gouailleuse, cette ministre balaie bien les coutumes républicaines et donnent un coup de pied dans la fourmilière des pinces sans rire !
Cécile, Amanda la tornade, est devenue la Ministre de la jeunesse et des sports. Une promotion. Elle décide de se présenter aux prochaines élections présidentielles. C’est un raz de marée dans sa famille. Avec Cécile Bouquigny, le programme est innovant. On comprend bien vite qu’elle sera une candidate hors normes. Les auteurs jettent leurs personnages dans notre époque. Les répliques fusent, les coups de théâtre s’enchaînent, les comédiens sont tous à l’unisson du programme politique : le rire !
Les discours de la Candidate sont ovationnés par le public, qui se pique au jeu.
Lorsque l’on va voir un spectacle populaire (ce qui sous notre plume n’est pas péjoratif, loin de là), observer le public est passionnant. Amanda est adorée par le public, les hommes la dévorent des yeux, les femmes envient sa silhouette et son élégance. Elle fascine tout le monde par son tempérament de feu. Amanda Lear est une tornade qui se démène sans compter pour se faire élire. A ses côtés Raymond Acquaviva est un ex ministre sans complexe. Il signe une mise en scène qui sait faire la part belle aux comédiens. Dans ce spectacle, le public se sent respecté : un beau décor, les toilettes de la candidate sont applaudies, et l’équipe de campagne est bien tonique.
Les hommes politiques qui furent très nombreux à se précipiter pour Panique au Ministère sont plus discrets pour supporter cette Candidate. Ce qu’elle dit avec son franc parler serait pour eux un peu difficile à entendre. En allant voir ce spectacle, ils seraient plus proches de leurs électeurs.

En tout cas, cette candidate ne nous déçoit pas. Elle tient ses promesses électorales, elle nous fait passer une soirée tellement drôle !

Vive Amanda !

La candidate une comédie de Jean Franco et Guillaume Mélanie
Mise en scène Raymond Acquaviva,
Scénographie Pierre-Yves Leprince, Bastien Forestier,
Costumes Jean-Daniel Vuillermoz
Avec Amanda Lear, Raymond Acquaviva, Edouard Collin, Lydie Muller, Camille Hugues
Théâtre de la Michodière www.michodiere.com

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.