Accueil > La Tour de 300 mètres de Marc Deren

Critiques / Théâtre

La Tour de 300 mètres de Marc Deren

par Gilles Costaz

Une comédie musicale sur trois étages

Partager l'article :

Comme chacun sait, la tour Eiffel avait tout le monde contre elle à sa naissance, avant d’avoir avec elle le monde entier aujourd’hui. Marc Deren a eu l’idée – excellente – de consacrer une comédie musicale à l’histoire de cette création. Depuis le jour où le projet enflamme Paris et où les calculs savants de Gustave Eiffel tentent de rendre possible ce qui paraît impossible jusqu’à l’inauguration et même aux années qui ont suivi. Car, dans l’accord passé, il était acquis que la tour et ses centaines milliers de boulons devaient être démontés après un délai de vingt ans. Voici donc, dans un enchaînement fiévreux de flashes, les mises au point, les querelles, le chantier, les accidents, les réglages, les accélérations du dernier moment, le triomphe et la vie ultérieure de Gustave Eiffel !
Deren sait compresser l’Histoire, faire des scènes courtes et vivantes, maîtriser à la fois le dialogue et la musique. Il nous amuse en nous cultivant ; c’est fou ce que nous apprenons en deux heures de chant et d’action. Et il a dans le main le rythme de Broadway qui rend légères les machines les plus métalliques. Seul, sans doute, l’aspect social (la place des ouvriers) gagnerait à être traitée avec plus de précision. Stanislas Clément domine la soirée en interprétant un Eiffel grave et jovial, sûr de lui, passant de la direction angoissée à la légèreté de la fête et de la victoire. Ses partenaires ont tous du nerf et du pittoresque. La mise en scène de Vincent Merval gère habilement et prestement les changements d’images et de jeux qui interviennent sans cesse. Au piano, presque au centre de la scène, John Florencio assure un rythme changeant qui a ses flâneries et ses foucades. C’est incontestablement un spectacle qui doit avoir une nouvelle vie. Sur une scène plus vaste ? Avec plus de musiciens ? Avec plus d’éclairages et de couleurs ? Tout est possible. On attend avec impatience que la galopante Tour de 300 mètres de Marc Deren passe à l’étage supérieur.

La Tour de 300 mètres de Marc Deren, livret, lyrics et musique de Marc Deren, mise en scène de Vincent Merval, direction musicale de John Florencio, chorégraphies d’Amélie Foubert, costumes de Zoé Imbert, affiche de Baptiste Delval, éléments scéniques de Pierre Pothier, avec Stanislas Clément, Simon Froget-Legendre, Bastien Jacquemart, Barbara Peroneille, Elodie Pont, Daphné Rhea Pellissier, Julien Rouquette.

Comédie-Bastille, représentations terminées. Contact : latourde300metres gmail.com

Photo DR.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.