Accueil > La Sanction de Jean Barbier

Critiques / Théâtre

La Sanction de Jean Barbier

par Gilles Costaz

Vengeance à l’américaine

Partager l'article :

Dans une petite ville des Etats-Unis, deux jeunes gens vont commettre un cambriolage. Une fois dans la maison où ils terrorisent une vieille femme, leur différence de caractère casse leur complicité. L’un a un bon fond, l’autre est cruel. Si l’affrontement et la recherche du profit tournent au drame, un seul va payer. L’un parvient à s’échapper. L’autre est arrêté et, dans sa prison, ne dira rien. A sa libération, il vient demander à son ancien ami le prix de la sanction. Or cet ami est devenu un homme politique bien sous tout rapport, riche, marié à la plus jolie des femmes. Jusqu’où iront le chantage et le goût de la vengeance ?

On n’attendait pas Jean Barbier sur ce terrain, lui qui fut l’auteur de nombreuses comédies joués par Jean Lefebvre ou Jacques Balutin. Cette pièce, ouvertement dramatique, s’aligne sur les standards de la série télévisuelle, avec un bon sens du coup de théâtre. Elle permet à Idriss Saint-Martin de réaliser une mise en scène nerveuse qui oppose très bien les deux actes au style opposé. Idriss Saint-Martin a su mêler idéalement des acteurs de générations différentes. Christophe Poulain est un comédien impressionnant de force et de vérité. Julien Tortora et Sabine Perraud composent avec lui, et finement, la partition jeune de la soirée. Jacques Chailleux donne de la complexité à un rôle qui ne semble pas être aussi complexe que son interprète. Diane de Segonzac apporte un surcroît d’émotion. Du beau travail qui s’adresse aux spectateurs dont l’âme est romanesque.

La Sanction de Jean Barbier, mise en scène d’Idriss Saint-Martin, décor d’Olivier Prost, lumière de Jean-Luc Piro, costumes de Maryvonne Hamida, musiques de Pascal Lafa, avec Diane de Segonzac, Christophe Poulain, Julien Tortora, Sabine Perraud, Jacques Chailleux.
L’Archipel, tél. : 01 48 00 04 05. (Durée : 1 h 15).

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.