Accueil > La Petite Renarde Rusée de Leoš Janáček

Critiques / Opéra & Classique

La Petite Renarde Rusée de Leoš Janáček

par Caroline Alexander

Toujours aussi finaude

Partager l'article :

Fin de tournée pour cette petite renarde futée dont Louise Moaty avait si joliment mis les ruses en images à sa création par l’Arcal en janvier 2016 à la Maison de la Musique de Nanterre (voir WT 4960 du 20 janvier 2016). Sur la scène plus intime du Théâtre de l’Athénée, dans sa fosse de dimension modeste où les musiciens débordent dans les loges d’avant-scène à cour et à jardin, on retrouve le suc et la fantaisie de cette transposition où le théâtre, le cinéma, la peinture et les dessins animés s’allient et se marient au vu du public.

Les techniciens sont toujours là manipulant écran mobile, caméras, miroirs et projecteurs. Les personnages costumés jouent sur le plateau sans décors ni accessoires, ils prennent vie sur l’écran suspendu dans des environnements crayonnés, paysages, intérieurs d’auberge ou d’habitat. Les rappels à Gustav Klimt ou Egon Schiele sont restés intacts.


Bystrouchka, la petite renarde capturée par un garde-chasse, y déroule son destin d’enfant rebelle, parmi les humains satisfaits d’eux-mêmes, leur bon toutou, leurs poules caquetantes puis, de retour dans la nature, sa vraie patrie, où se croisent, parmi les crapauds, les sauterelles, moustiques et les papillons, le renard de son cœur, qui deviendra son époux… Même la mort ne la sépare pas de l’avenir : les petits renardeaux engendrés ont déjà pris la relève. La vie est la plus forte.

On retrouve Laurent Cuniot à la tête des 16 instrumentistes de son ensemble TM+ dans l’hommage quasi affectueux qu’il rend à la musique du septuagénaire amoureux qu’était Janáček quand il composa cette fable de liberté et d’amour.
A deux exceptions près – le garde-chasse joué-chanté ici par Laurent Bourdeaux et Philippe Cantor en Curé, blaireau et vagabond - la distribution réunit les mêmes interprètes, on retrouve le charme piquant de Noriko Urata (Bystrouchka), Caroline Meng est restée son fiancé vigilant, et toute la troupe – Sylvia Vadimova, Françoise Masset, Paul Gaugler, Sophie-Nouchka Wemel, Johana Malewski dans leurs personnages démultipliés entre humains et animaux.

A l’Athénée comme lors de toutes les escales de cette production, les enfants sont priés d’emmener leurs parents.

La petite renarde rusée de Leoš Janáček, ensemble TM+, direction Laurent Cuniot, mise en scène Louise Moaty, vidéo Benoit Labourdette, scénographie & costumes Adeline Caron, Marie Hervé. Avec : Noriko Urata, Caroline Meng, Laurent Bourdeaux, Philippe Cantor, Sylvia Vadimova, Françoise Masset, Paul Gaugler, Sophie Nouchka Wemel, Joanna Malewski.

Paris – Théâtre de l’Athénée, du 15 au 19 mars 2017
01 53 05 19 19 – athenee-theatre.com
Dernière représentation le 26 mars à 16h30 au Centre Culturel Le Figuier Blanc d’Argenteuil - 01 34 23 58 08.

Photos Enrico Bartolucci

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.