Accueil > La Jeune Fille au carton à chapeau

Actualités / Théâtre

La Jeune Fille au carton à chapeau

par Gilles Costaz

Les acteurs de Stanislavski

Partager l'article :

Parallèlement aux représentations théâtrales, le Poche-Montparnasse vient de créer des séances de ciné-concert russe, dont le concept – une projection de film muet accompagné en direct par des musiciens – a fait ses preuves depuis la naissance même du septième art. La musique en direct, c’est comme jouer du théâtre, c’est la vibration d’une interprétation qui a lieu devant vous ! L’idée du Poche est aussi de faire connaître des acteurs qui ont eu de grandes carrières théâtrales et dont les films ont sauvegardé l’image et le talent. Samedi 21, la dernière séance de la saison – avant la reprise du cycle des ciné-concerts à la rentrée – est consacrée à un classique du cinéma soviétique, La Jeune Fille au carton chapeau. Ce film de Boris Barnet, tourné en 1927, conte, sur le mode de la comédie burlesque, dans la filiation de Gogol et de Keaton, l’histoire d’une jeune femme qui fabrique des chapeaux et reçoit un jour en paiement un billet de loterie. Ce billet est gagnant. La personne qui a donné le billet veut le récupérer, mais la modiste n’entend pas se faire déposséder du billet gagnant…
Les quatre acteurs principaux sont Anna Sten, Vladimir Mihaïlov, Vladimir Fogel et Seraphima Birman. Deux d’entre eux ont été des membres du fameux Théâtre d’art de Stanislavski : Anna Sten, qui fut, après ce film, la grande étoile de la scène russe, et Vladimir Mihaïlov, qui fit toute sa carrière au Théâtre d’art à Moscou. Vladimir Fogel passa lui par l’Institut technique d’Etat – et se suicida après avoir été interné dans un hôpital psychiatrique. Enfin, Seraphima Birman, qui incarna aussi la cruelle Efrossinia dans Ivan le terrible d’Eisenstein, fut actrice et metteur en scène de théâtre toute sa vie. Ils furent tous, à l’exception de Fogel, des personnages éminents de la scène russe. (Nous devons ces renseignements au grand spécialise de Meyerhold, Gérard Abensour).
Le cadre intime du Poche et le brio des musiciens Vadim Sher, auteur d’une partition nouvelle, et Marie Gremillard ajoutent à la singularité d’une projection destinée aux amateurs de cinéma et de théâtre.

La Jeune fille au carton à chapeau, film de Boris Barnet, sur une musique composée par Vadim Sher au piano, avec la violoncelliste Marie Gremillard.

Théâtre de Poche-Montparnasse, le samedi 21 mars, 17 h, tél. : 01 45 44 50 21.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.