Accueil > La Festival MARTO arrive avec le Printemps

Actualités / Festival / Théâtre

La Festival MARTO arrive avec le Printemps

par Dominique Darzacq

Pour ses 16 ans il change de braquet

Partager l'article :

Manifestation incontournable qui éclate l’art de la marionnette et du théâtre d’objets aux quatre coins des Hauts-de-Seine, MARTO a décidé de s’aérer, entendez aller au devant du public, et donc de se faire dorénavant printanier. De diversifier ses aventures du 18 mars au 2 avril, d’élargir son champ d’action en accueillant trois nouveaux partenaires qui participent au foisonnement d’une programmation qui se joue des frontières et mêle artistes reconnus et compagnies émergentes.

Inventée au tournant du siècle pour sortir l’art de la marionnette du préau des écoles où on avait tendance à la cantonner et démontrer qu’elle avait affaire avec l’art d’aujourd’hui dans la variante de ses formes, la manifestation , au fil de ses éditions, a su fédérer un large public qui sait ce qu’il va voir. Même si rien n’est jamais acquis, comme le souligne Farid Bentaïeb directeur du Théâtre Jean Arp à Clamart et coordinateur d’une programmation résolument collégiale, cette conquête a incité certains membres du Festival à réintégrer, en dose homéopathique, des spectacles jeune public et favoriser du même coup la sortie en famille ( Les Trésors du Dibouji de Roland Shön à Clamart et Papa est en bas par la Cie Clinquaille à Issy-les-Moulineaux) .

Pour aller au-devant du public, MARTO sort de ses murs, envahit les vitrines par des petites formes insolites, met quelques spectacles dans les rues , tandis que la compagnie Bakélite, dont les créations sont un éloge à l’inventivité, sillonnera tout le territoire avec sa Caravane des horreurs , spectacle de 17 minutes pour 17 spectateurs.

Parmi les artistes sollicités à s’exposer en vitrines petites et grandes et à les détourner de leur usage habituel, on retrouve Colette Garrigan qui avec Ballet des mains rouges propose en dix minutes un “ digest ” de son spectacle Lady Macbeth, la Reine d’Ecosse , qu’elle présente dans sa version intégrale au Théâtre Victor-Hugo à Bagneux. Un spectacle d’ombres et d’objets où verres de cristal, carafes et salières nous éclairent sur ce que peut-être la manipulation des âmes.

Tandis qu’avec Anywhere la Cie Théâtre Ouvert retisse avec des marionnettes en glace sur le texte de Henry Bauchau Œdipe sur la route (Clamart), l’allemand Franck Soehnle rend un vibrant hommage au plasticien Giacometti et à ses œuvres filiformes ( Hôtel de Rive à Malakoff). Pour sa part, venue de Slovénie, la troupe du Ljubljana Puppet Theatre s’empare de la fable de George Orwell La Ferme des animaux , soit quelque cinquante petits animaux manipulés par dix marionnettistes pour poser la question : “ Une utopie positive est-elle possible ? Que pouvons-nous offrir comme alternative à nos jeunes si n’importe quel système peut dégénérer vers le totalitarisme ”.

Pour nous parler de la vie et du monde, ce ne sont pas moins de vingt spectacles dont trois créations que cette nouvelle édition du Festival met à l’affiche avec comme point culminant “ La Nuit de la marionnette ” au Théâtre Jean Arp de Clamart. Un moment complètement MARTO où, de 19h30 à 6h du matin, la marionnette dans toutes ses formes et tous ses genres se rencontre et se déniche dans tous les coins du théâtre, du bar aux loges, en passant par le parking, les bureaux et la scène . Une folle et festive déambulation au cours de laquelle il sera notamment question des dessins du peintre autrichien Egon Schiele (L’Etreinte), d’un petit cirque de salon où se manipulent les objets et le quotidien (Distraction), de Rabelais, Comment Pantagruel rompit les andouilles aux genoux de la guerre d’Espagne qui sera évoquée avec du sucre et du café, et bien d’autres propositions élaborées par une dizaine de compagnies qui mettent la bricole, l’invention, l’art du détournement, l’humour, la poésie au pouvoir.

Photos Hôtel de rive © DR, Lady Macbeth, la reine d’Ecosse © Cie Akselere

Festival MARTO du 18 mars au 2 avril : à Antony et Châtenay-Malabry :Théâtre Firmin Gémier/ La Piscine 01 41 87 20 84, Bagneux  : Théâtre Victor-Hugo 01 46 63 10 54, Clamart  : Théâtre Jean Arp 01 41 90 17 04 , Fontenay-aux-Roses : Théâtre des Sources 01 71 10 73 71, Malakoff : Théâtre 71 tel 01 55 48 91 00, Châtillon  : Théâtre de Châtillon 01 55 48 06 90, Issy-les-Moulineaux : Le Temps des cerises 01 41 23 84 00 , La Halle des Epinettes 01 46 38 21 05 , Meudon-la-Forêt : Espace Robert Doisneau 01 41 14 65 50 , Nanterre  : Théâtre Bernard-Marie Koltès , Université Paris-Ouest 01 40 97 56 56.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.